Coopération : l’axe Alger-Bamako à renforcer

Rehausser les échanges économiques entre le Mali et l’Algérie c’était l’objet d’une journée d’information organisée ce lundi 17 juillet par la Chambre algérienne du commerce et d'industrie à Alger. La rencontre a réuni des opérateurs économiques des deux pays qui aspirent à plus de coopération pour renforcer l’axe Alger-Bamako notamment dans le domaine économique. Détails.

Les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Mali sont jusque-là en dessous des aspirations et il temps de rectifier le tir, affirme-t-on des deux côtés de la frontière. Pour ce faire, les deux pays voisins qui ont organisé leur premier forum économique l'année dernière à l'occasion de la réunion d'une grande commission mixte de coopération, veulent donner une nouvelle impulsion aux relations séculaires qui les unissent.

Volume d'échanges faible
Cette impulsion affichée par Bamako et Alger doit traduire « la volonté de hisser » les échanges économiques au niveau des relations politiques, affirment les opérateurs économiques maliens et algériens lors d'une journée d'information sur les opportunités d'investissements au Mali organisée par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci), en collaboration avec l'ambassade du Mali en Algérie.

Pour le président de la chambre de commerce et d'industrie de Titteri ( Médéa), Abderrahmane Hadef cité par l'Agence officielle de presse algérienne, « le niveau des échanges commerciaux est très faible et insignifiant entre les deux pays voisins, et en tant qu'opérateurs économiques, nous devrions hisser le niveau des échanges au niveau des relations politiques qui sont excellentes ». Le volume des échanges entre le Mali et l'Algérie est essentiellement porté par les médicaments et les produits électroniques. Or, les secteurs les plus dynamiques notamment l'agriculture et l'énergie sont les parents pauvres de l'axe commercial Alger- Bamako. Estimé à un million de dollars, le montant des volumes des échanges entre les deux pays est très en deçà du potentiel commercial entre les deux pays.

L'Algérie invitée d'honneur de la foire internationale du Mali
D'où le sens de la rencontre entre les opérateurs maliens et algériens pour corriger cette lacune comme le confirme Abderrahmane Hadef qui estime que la tenue hier de cette journée d'information sur l'économie malienne « aura permis d'offrir une meilleure visibilité aux opérateurs économiques algériens et de connaître les possibilités d'investissements et de partenariat aussi bien en Algérie qu'au Mali ».Toujours dans cette même perspective, des visites de délégations d'hommes d'affaires algériens au Mali étaient prévues prochainement pour connaitre les opportunités d'investissements. L'Algérie sera d'ailleurs l'invité d'honneur de la Foire internationale qu'abritera le Mali du 16 décembre 2017 au 2 janvier 2018, indique APS. Car, comme le précise un officiel algérien, « l'Algérie est à sa place au Mali ».

A cet égard, il faut rappeler que c'est sous l'égide de l'Algérie que l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali a pu être signé en 2015 et que c'est l'Algérie qui préside le comité de suivi de cet accord.

En savoir plus sur : http://afrique.latribune.fr/politique/integration-regionale/2017-07-18/c...


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here