Le ministre Nango Dembélé en zone CMDT : L’amélioration du sort du paysan au centre des préoccupations du chef de l’Etat.

Le ministre de l’agriculture, Dr Nango Dembélé, son staff technique, le président Directeur général de la CMDT Baba Berthé et le président de l’APCAM Bakary Togola étaient, récemment, en zone CMDT où ils ont rencontré les acteurs du monde rural, principalement ceux de l’agriculture. Objectif : Voir, écouter, échanger, conseiller…, dans le but de pouvoir relever des défis. Les échanges ont porté sur le but de la saison, la qualité des intrants agricoles et les besoins de la population en matière d’équipements agricoles

Le président de la République et son Premier ministre ne se sont pas trompé en confiant le département de l’Agriculture au Dr Nango Dembélé. Cet agro économiste est chargé de traduire en actes concrets la politique gouvernementale en matière de développement du secteur agricole afin d’assurer l’auto suffisance alimentaire. Faut-il rappeler que 15% du budget national sont alloués au secteur du développement rural. Et le dernier Conseil supérieur de l’agriculture, tenu le 02 mai 2017 sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, en présence du Ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé et bien d’autres acteurs du secteur, a fixé les objectifs : le plan de campagne agricole consolidé et harmonisé 2017-2018, a été adopté à cette occasion pour un coût global de 287.679.207.500 FCFA. Une campagne qui devra s’exécuter en tenant compte des engagements de Maputo et de la volonté du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita, de faire du secteur agricole le fer de relance de l’économie nationale pour le bien-être de la population malienne.

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, garant de la bonne exécution de ce plan de campagne, a déjà rassuré que les résultats de cette campagne 2017-2018, contribueront à l’atteinte des objectifs fixés à savoir : l’amélioration de la production agricole ; l’amélioration des conditions de vie des populations ; la souveraineté alimentaire ; la protection et la gestion rationnelle des ressources naturelles.

En se déplaçant en zone CMDT, le ministre et son staff visaient à concrétiser ces objectifs. Durant cette tournée, le ministre est resté à l’écoute des acteurs à la base. Il a su écouter, voir par lui-même, échanger et proposer des solutions, parfois des conseils.

Au cours de cette visite dans le bassin CMDT, le ministre a transmis aux producteurs et tous les interventions les salutations, les encouragements et les instructions fermes du président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Kéita ? Dr Nango a,à l’endroit de l’encadrement insisté sur la qualité des intrants. Le président de la république SEM Ibrahim Boubacar Keita, ne cesse de rappeler qu’il faut de veiller constamment sur la qualité des intrants, notamment celui des engrais. Partout où, le ministre est passé avec sa délégation, il fait savoir à l’auditoire qu’on ne peut pas subventionner des intrants et constater à l’arrivée qu’ils n’ont aucun impact sur le rendement. C’est des pertes sèches pour l’économie. Chaque occasion, le président de la république a insisté sur le contrôle de la qualité. L’amélioration du sort du paysan au centre des préoccupations du chef de l’Etat. Dr Nango Dembélé a aussi insisté sur la production qui est une option stratégique de son département. Si tout va bien au niveau de l’Agriculture, tout va bien pour le pays », a estimé le ministre Nango Dembélé

Il s’agit notamment de rappeler que l’atteinte des objectifs de la campagne 2017-2018 fixés à 725 000 tonnes de coton et 900 000 tonnes de céréales, se fera seulement si chaque acteur joue parfaitement son rôle. Lui de son côté, a déjà rassuré de son engagement à œuvrer pour une bonne réussite de la campagne.

Tièmoko Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here