Mali : Sy Kadiatou Sow et « Antè A Bana » contre la réforme constitutionnelle voulue par IBK

Une des figures de proue de l'opposition au projet de changement de Constitution proposé par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est une routarde de la vie politique, qui connaît aussi bien les coulisses du pouvoir que les manifestations de rue.

« Bien sûr, je n’ai rien contre la personne d’Ibrahim Boubacar Keïta, au contraire, je le connais très bien : j’ai été sa ministre ! », s’amuse Sy Kadiatou Sow, co-fondatrice et présidente de la plateforme Antè A Bana – qu’on peut traduire par Touche pas à ma Constitution -, créée début juin, présidente de l’association Adema et « militante de la base du Parti africain pour la solidarité et la justice », comme elle définit spontanément. À 62 ans, Sow semble heureuse de revenir à un militantisme d’opposition, combatif et au contact de la jeunesse.

Souvenirs d’opposition

Aujourd’hui, elle prend la tête de manifestations de milliers de citoyens, opposés à la réforme constitutionnelle proposée par Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Le référendum voulu par le président, initialement prévu pour le 9 juillet 2017, a déjà été reporté une première fois, sans qu’une nouvelle date ne soit fixée. Qu’à cela ne tienne, la charismatique Kadiatou Sow continue de courir les meetings et se prête avec plaisir à d’intenses débats avec les plus jeunes militants d’Antè A Bana. « Ça me rappelle un peu ma jeunesse », lâche-t-elle sur un ton enjoué.

Lire la suite sur : http://www.jeuneafrique.com/458771/politique/mali-sy-kadiatou-sow-ante-a...


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here