Secrétaire General du Rpm, Me Baber Gano : Un piètre politicien incapable de supporter l’adversité !

Piètre politicien devant l’éternel, le Secrétaire général du parti présidentiel – RPM – ministre des Transports, Me Baber Gano est un homme arrogant, incapable de supporter l’adversité.

Déconnecté de la réalité par rapport à la révision constitutionnelle, il pense que ceux qui marchent contre la révision constitutionnelle sont plutôt animés de haine contre le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Cette lecture est loin de la réalité puisque la plateforme An Tè An Bana est un véritable symbole de la représentativité de l’ensemble des Maliens. Car elle est composée de toutes les composantes de la nation malienne que sont entre autres : les organisations de la société civiles, les centrales syndicales, les partis politiques, les acteurs du mouvement démocratique, les artistes, les activistes…

« Il ne s’agit pas de battre le pavée contre le projet de révision constitutionnelle, c’est contre le président IBK que cette opposition est aujourd’hui remontée c’est intitu personae il y a de la haine, il y a de la haine or nous ne pouvons pas être dans un pays où on peut diriger avec de la haine (…) Donc on ne va pas donner l’occasion aujourd’hui à l’opposition de conduire le pays à la déstabilisation des institutions ». Ces propos tenus par le secrétaire général du RPM et ministre des transports, Me Baber Gano, sur les antennes de nos confrères de RFI qui, sont totalement en déphasages avec la réalité, démontrent qu’il est un nullard politicien, incapable de supporter l’adversité.

Monsieur le ministre Gano croyez-vous que tous ceux qui protestent, qui marchent ou ceux qui sont contre cette révision constitutionnelle n’ont pas voté pour IBK en 2013? Sachons raison garder monsieur le ministre, n’induisez pas IBK en erreur, le peuple dans sa majorité est contre ce projet dans certains de ses points et non contre la personne de IBK ou qui que ce soit. Les hommes passent le pays reste, la constitution n’appartient à personne. Elle s’exerce sur tous les citoyens Maliens. « Pendant que nous cherchons à sécuriser le pays, une stabilité politique dans le pays, le RPM est là à pousser IBK à une révision constitutionnelle… », indique un membre de la majorité présidentielle. Un administrateur de la poste, M.Coulibaly d’ajouter : « Que les membres du RPM sachent que nous sommes pour la révision de la constitution mais le moment est mal choisi pour le faire, chercher d’abord une entente nationale entre vous. C’est dans l’intérêt de tous qu’il faut attendre un peu avant de faire cette révision constitutionnelle ».

En tout cas, il aurait été plus judicieux pour le Ségal du parti majoritaire de faire forcément profil bas mais soit de jouer à l’apaisement, et même d’essayer de démolir avec des arguments solides la thèse adverse. Mais le fait de justifier l’action pour le NON par une volonté cachée de vouloir le départ d’IBK sonne faux et pourrait amener les destinataires à se poser davantage de questions.

Aliou Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here