Aviculture : Une formation bienvenue sur les bonnes pratiques d’élevage de poulet de chair

La salle Moussa Mary Balla Coulibaly a abrité le lundi 17 juillet, les travaux de l’atelier de formation des aviculteurs sur les bonnes pratiques d’élevage de poulets de chairs.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une série de formations entreprises depuis quatre ans par la Direction des Grands Moulins et ses partenaires. Elle vise à accompagner les aviculteurs pendant tout le processus de l’élevage dans les fermes, afin qu’ils puissent sensiblement améliorer davantage leur production.
Ont pris part à cette session de formation une centaine d’aviculteurs, fermiers nationaux. .
La rencontre était placée sous le thème « facteurs de réussite d’un élevage de poulet de chair ». Cette session est la première au compte de l’année 2017. Elle fait suite à celle qui se portait sur les poules pondeuses.
L’aviculture, secteur d’activité, autrefois (1970-2000) pratiqué par les vieux à la retraite dans notre pays est de nos jours devenu une source importante de revenu pour un grand nombre de maliens, notamment, les jeunes diplômés des universités et des écoles de formation. « Chacun a compris qu’il peut tirer profit de cette activité. C’est pourquoi d’ailleurs nous enregistrons chaque année l’ouverture d’une trentaine de fermes autour de Bamako. Et nous producteurs d’aliment bétail et volaille sécurisé, notre devoir est d’accompagner nos clients pour qu’ils comprennent ce qu’est l’élevage et qu’est ce qu’il faut faire pour réussir dans ce secteur. Car très souvent la faute est rejetée sur les producteurs d’aliment alors que le problème vient généralement de la gestion de la ferme » a expliqué le Directeur commercial du GIE Ami, Abdoulaye Konaté. D’où l’organisation de cet atelier
A en croire, Konaté, Il s’agit là de faire comprendre aux aviculteurs comment bien tenir une ferme à poulet de chair. C’est pourquoi, il a rappelé qu’il est important pour les aviculteurs de ne pas rater le début du processus, étant donné le court délai de production des poulets de chair, (40 jours au maximum).
Pendant deux heures d’horloge, le spécialiste français en élevage, Renault Domitile, a expliqué aux participants à l’atelier les conditions d’une très bonne production de poulets de chair.
Dans son exposé, le conférencier principal a expliqué aux panelistes les conditions nécessaires à l’élevage de poulet de chairs, entre autres la sélection de la souche, les conditions de conservation et protection des poussins (température, hygiène, environnement etc.). Selon lui, il n’y a pas de meilleure souche, ou de standard de poulet. Tout dépend de son adaptation.Il a cité neuf facteurs nécessaires à l’élevage et la croissance de poulets de chairs de qualité ; il s’agit de la nutrition, l’alimentation, la température, la ventilation, la densité, la santé, la lumière, la vaccination, et l’abreuvement.

Rappelons que les Grands Moulins du Mali et son partenaire français Idena organisent chaque année, et cela depuis 8 ans, trois séries de formation à l’intention des agents commerciaux et des Docteurs vétérinaires maliens. L’usine produit également depuis 2008 plusieurs variétés d’aliments bétail de qualité à partir de son unité de production Bounafama.
Au terme de la rencontre, le conférencier a, éclairé la lanternes des participants sur leurs différentes préoccupations concernant l’élevage de poulet de chairs.
Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here