Contribution au projet de révision constitutionnel: L’association pour le Développement de l’Afrique encadre les jeunes

56

Dans le but d’apporter sa contribution à au renforcement de la démocratie malienne à travers une jeunesse utile à son pays, l’ADA a organisé le Samedi 15 Juillet au Mémorial Modibo KEITA, activité éducationnelle d’information, de sensibilisation et de renforcement de capacités des jeunes, à travers un concours de débat contradictoire entre des équipes de jeunes orateurs.
Le thème retenu pour la rencontre était « jeunesse et Projet de Révision constitutionnelle au Mali »
Cette activité de l’Association pour le Dépècement de l’Afrique dénommé, projet « Eveil de Jeunesse ADA 2017 » se portait sur la révision constitutionnelle. L’objectif de cette initiative est de constituer une plateforme d’information, de formation et d’échanges autour du projet de révision constitutionnelle. Pour les initiateurs de la rencontre, cette activité permettra entre autres, d’ informer et expliquer sans parti pris le projet de révision constitutionnelle à travers les interventions des jeunes débatteurs ; de renforcer la capacité des jeunes à débattre et défendre leurs points de vue dans un cadre de démocratie, de courtoisie, de respect et d’ouverture d’esprit ; de développer les talents d’orateurs des jeunes et leurs capacités de leadership, toutes choses qui leur permettront à leur tour de sensibiliser leurs pairs sur le projet de révision constitutionnelle ; de susciter l’intérêt de la jeunesse sur des questions cruciales d’intérêt national et inciter nos gouvernants à et impliquer la jeunesse. C’est pourquoi, la présidente de l’Association, pour le Développement, Mme Keita Ftaoumata Sangho, et ses camarades, pensent qu’il est plus que crucial de mener des campagnes d’information et de sensibilisation sur le contenu du projet de révision constitutionnelle afin de permettre à la population en général, la jeunesse en particulier de participer à ce processus.
Les membres de l’Association pour le développement de l’Afrique sont convaincus qu’un nouveau départ est amorcé avec des réformes politiques, administratives et institutionnelles qui concourront à coup sûr à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.
Rappelons que l’Association pour le Développement de l’Afrique est une association à but non lucratif dont l’histoire a débuté en France, au Pôle Universitaire Léonard de Vinci, à Paris La Défense. ADA fût créée en 2006 par de jeunes Africains et Français et représente l’aboutissement d’un projet personnel porté par Fatoumata Amadou SANGHO à la suite de son expérience de Présidente du premier Parlement des Enfants au Mali dans les années 1990. Le combat qu’elle s’est assignée sont notamment, Contribuer à l’amélioration des conditions de vie en Afrique en général et au Mali en particulier, dans les domaines prioritaires de développement ; soutenir et mettre en œuvre des projets de développement jugés pertinents ; mettre l’accent sur des projets à impact national et durable ; soutenir les actions de développement de nos partenaires et autres organisations communautaires.
Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here