Création des 200 000 emplois : L’objectif est presque atteint

De septembre 2013 au 30 juin 2017, les structures de l’emploi ont enregistré la création de 199.418 emplois, soit environ 99, 8 % des 200.000 emplois promis par le chef de l’Etat
Avec un taux d’exécution de 99,8% pour un coût global de 9,3 milliards de FCFA, les 200 000 emplois promis par le président de la République pour ce quinquennat, sont presque réalisables. Cela grâce aux efforts entrepris par le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle (MEFP). Pour que l’opinion nationale et internationale soit informée de cet acquis combien important notre pays qui traverse une période de turbulente, le département de l’Emploi a organisé un déjeuner de presse avec les hommes des médias. C’était sous la présidence de M. Maouloud Ben Kattra chef de ce département,
La rencontre a permis de faire le point des réalisations du ministère en termes de création d’emplois et de formation professionnelle et de présenter la feuille de route du département sur la période 2017-2018. C’était le lundi dernier à l’hôtel Maeva de Bamako, en présence de nombreux journalistes.
Pour Maouloud Ben Kattra, la création des 200 000 emplois est une promesse prise par SE Ibrahim Boubacar Keita, lors des campagnes présidentielles de 2013.Le candidat IBK avait promis dès son accession au pouvoir de créer ces emplois à la grande satisfaction de la jeunesse qui est le plus en besoin. Aujourd’hui, selon le ministre, elle tend vers son accomplissement des chiffres éloquents. Ainsi, de septembre 2013 au 30 juin 2017, les structures de l’Emploi ont enregistré la création de 199.418 emplois, soit environ 99, 8 % des 200.000 emplois promis par le chef de l’Etat sans oublier les 7.816 cas de licenciement.
Toujours aux dires du ministre, au cours de la même période, 100.120 emplois ont été créés au titre du secteur privé. Par contre le secteur public a enregistré 107.114 emplois crées. Selon M Maouloud Ben Kattra, ces emplois sont repartis comme suit : 96 428 emplois privés à travers les contrats visés par la Direction nationale du travail et ses services régionaux ; 3692 emplois créés au titre de la composante 2. Evoquant, la répartition des 107.114 emplois du secteur public, le chef de département dira que 10.547 ont été enregistrés au cours du premier semestre 2017. Ils se décomposent comme suit : 5000 pour le ministère de la Défense et des Anciens combattants ; 164 agents de santé et 2587 enseignants pour celui de l’Administration territoriale et de la Réforme de l’Etat ; 1249 pour la santé et l’hygiène publique ; 912 pour le département de la décentralisation et de fiscalité locale et 16 du ministère des sports.
En gros, au regard des chiffres évoquées, c’est une augmentation régulière constatée en termes de nombre d’emplois créés. Cela s’explique par la création des 175 892 emplois, de septembre 2013 au 31 décembre 2016. A celle-ci, s’ajoute la progression la plus importante enregistrée entre 2015 et 2016 avec respectivement 59.717 et 68.368 emplois créés. Au même moment 130.287 jeunes ont bénéficié différents types de formation. « Celle effectuée au niveau de l’employabilité a enregistré 7.869 apprenants (apprentissage de type dual 3.231 et la formation décentralisée à court terme 4.648) ; le tutorat : 161, l’alphabétisation fonctionnelle : 3.000 apprenants.et le stage de formation professionnelle des 17.895 jeunes » a soutenu le ministre de l’Emploi.
Pour le plan d’actions, M Maouloud Ben Kattra a également dévoilé les 12 recommandations issues des ateliers des 8 et 22 mai 2017. Quant au plan d’actions, il comporte quatre objectifs spécifiques et 120 activités.
CT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here