Renouvellement de la licence d’Orange-Mali : L’Etat obtient 100 milliards F CFA pour une durée de 15 ans

L’opérateur téléphonique "Orange-Mali" vient de renouveler sa licence afin de passer de la 3ème génération (3G) à la 4ème génération (4G) des services de transmission de données et des services de télécommunications internationales au Mali. L’enveloppe financière de cette nouvelle licence s’élève à 100 milliards de Francs CFA pour une durée d’exploitation de 15 ans.
Cette information a été donnée par Arouna Modibo Touré, ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, lors du 12ème point de presse du Porte-parole du Gouvernement, Abdel Karim Konaté. C’était hier, 19 juillet 2017 au département du Commerce. En plus de Arouna Modibo Touré, le ministre porte-parole du Gouvernement avait comme second invité, Gal Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.
Après les mots introductifs d’Abdel Karim Konaté, les deux ministres se sont entretenus avec les hommes de média sur les projets de décret portant approbation du cahier de charges pour l’octroi à Orange Mali d’une licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunication fixe et mobile de 2ème, 3ème et 4ème générations, des services de transmission des données et des services de télécommunications internationales au Mali et la création d’une Direction générale de la police technique et scientifique.
En ce qui concerne le renouvellement de la licence d’Orange-Mali, le ministre Arouna Modibo Touré a rappelé qu’une commission d’experts pluridisciplinaires a été mise en place pour étudier la question. « Les négociations ont été rudes avec l’opérateur téléphonique. Mais finalement, le Gouvernement et Orange-Mali se sont mis d’accord sur une enveloppe de 100 milliards de Francs CFA pour une durée d’exploitation de 15 ans. Comparé au Sénégal où la licence a coûté 100 milliards F CFA au même opérateur téléphonique pour 17 ans et 100 milliards F CFA en Côte d’Ivoire pour 16 ans, nous pouvons dire que le Mali est sorti gagnant de ces négociations », a-t-il ajouté.
Selon Arouna Modibo Touré, ce renouvellement a été fait sur la base d’un cahier de charges qui oblige l’opérateur téléphonique à préserver l’environnement et à favoriser un meilleur cadre de vie. Pour le ministre Touré, dans le même cahier de charges, Orange-Mali a l’obligation de rendre un service de qualité et de couvrir 3 mille axes routiers qui seront proposés par le Gouvernement. Le cahier de charges interdit également à l’opérateur téléphonique l’installation de centres d’écoute sans autorisation de l’Etat aussi bien que l’organisation des jeux de hasard. « La mise en œuvre effective de ce cahier de charges sera suivie par le Gouvernement à travers l'Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications/TIC et des Postes (AMRTP) », a-t-il promis.
Bientôt une Direction générale de la police technique et scientifique
La communication du Gal Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection civile a porté sur la création d’une Direction générale de la police technique et scientifique. Dans son intervention, le ministre Traoré a précisé que la création de cette Direction permettra d’aider les juges à prendre des bonnes décisions dans les enquêtes, suite à des attaques et autres formes d’agression. « Les structures qui font ce travail se trouvent aujourd’hui au sein de la Police et de la Gendarmerie et les moyens sont très limités pour faire bien le travail. Pour rendre efficace la structure, nous avons jugé nécessaire de les regrouper au sein d’une même Direction. Il n’y aura pas que des officiers de Police et de la Gendarmerie, mais aussi des techniciens d’autres domaines, comme des chercheurs », a-t-il précisé.
Selon le ministre Salif Traoré, la formation des agents est déjà en cours et les matériels de travail seront bientôt installés pour permettre l’ouverture de ladite Direction dans un bref délai.
Ousmane Ballo
Le challenger

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here