La CVJR et les victimes: Signature d’un partenariat

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) a signé un partenariat de collaboration avec l'organisation des victimes des crises au Mali depuis 1960. La cérémonie de signature s'est déroulée le mardi 18 juillet passé dans la salle de conférence du siège national de la CVJR.
L'accord de partenariat qui lie désormais la CVJR et les victimes des conflits au Mali se focalise sur cinq (5) points majeurs :
- Echanger périodiquement avec les victimes sur leurs attentes et leurs besoins en terme d'appui et de réparation ;
- Informer et sensibiliser les victimes sur le mandat de la CVJR et les différentes étapes de son travail ;
- Encourager les victimes à déposer leur témoignage auprès de la CVJR ;
- Consulter les victimes sur les allégations se rapportant aux violations graves des droits de l'Homme et spécifiquement celles commises à l'égard des femmes et des enfants à partir du vécu des victimes ;
- Définir de façon concertée les moyens et outils permettant la réadaptation et la réinsertion sociale des personnes affectées.
Avant la signature de l'accord, les deux Présidents (le Président de la CVJR et le Président de l'organisation des victimes) ont prononcé des discours. Chacun à réaffirmer son désir à bien œuvrer afin que ce nouveau partenariat puisse contribuer à l'atteinte des objectifs de la CVJR.
Le Président des victimes, M. Modi SAMBA, a assuré celui de la CVJR que son organisation va mettre à la disposition de la CVJR des informations claires pour faciliter le contact avec les victimes et les témoins. L'organisation des victimes s'engage aussi à coopérer avec la CVJR dans l'accomplissement psycho-social et médical des victimes à travers le mécanisme de référencement de ces dernières en vue de leur prise en charge holistique.
Quant au Président de la CVJR, M. Ousmane Oumarou SIDIBÉ, il a déploré la difficulté de sa structure à accéder facilement aux victimes. Selon le Président, l'insécurité qui perdure dans les lieux où se trouve la majorité des victimes rend difficile le travail de la CVJR. Et, que ce partenariat va permettre à la CVJR d'être plus proche des victimes.
Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here