Me Mohamed Ali Bathily tacle les opposants politiques : « A force de marcher, certains s’évanouissent sous l’effet de chaleur »

Dans le cadre d’une journée d'échange et d'information sur la révision de la Constitution, le lundi 17 juillet 2017, à la Maison de la presse de Bamako, le Ministre de l’Urbanisme et des Domaines de l’Etat, Mohamed Ali Bathily, n’a pas fait de cadeaux aux leaders des partis politiques de l’opposition qui battent le pavé à Bamako pour contester le projet.

« A force de marcher dans les rues, certains leaders politiques de l’opposition commencent à s’évanouir sous l’effet de la chaleur ».

Le Président de l'Alliance pour le Mali (APM), non moins Ministre de la République, Me Mohamed Ali Bathily, a initié cette journée d'échange et d'information sur la révision de la Constitution pour les membres de Alliance Pour Mali (APM).

Le Ministre Mohamed Ali Bathily a suffisamment donné des explications aux membres des APM sur la révision de la constitution qui, selon lui, peut se tenir comme le stipule l’Arrêt de la Cour constitutionnelle. S’agissant de l’Article 118 de la Constitution qui demande de ne pas procéder au referendum dès lors que l’intégrité du territoire national est menacée, le Ministre Bathily dira que cela n’affectera à rien la tenue du referendum. Mieux, l’insécurité est résiduelle, estime-t-il.
Les manifestations contre la révision de la Constitution à Bamako par la plateforme ‘’Antè, A Bana’’ doivent s’arrêter, selon le Ministre, qui ajoute que les opposants politiques, à force trop de marcher dans les rues de Bamako, certains parmi eux commencent à s’évanouir sous l’effet de chaleur ardente.

O.MORBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here