Partialité de l’ORTM dans le traitement de l’information sur la révision constitutionnelle : La Plateforme « An tè, A Bana ! » exige la démission du DG Sidiki N’fa Konaté

La Plateforme « Antè A Bana- Touche pas à ma Constitution » a adressé, le mardi 18 juillet dernier, une correspondance au Premier ministre Modibo Maïga. Objectif : protester contre la censure de ses activités sur les antennes de l’ORTM. « Au nom de la Plateforme « ANTÈ, A BANA-Touche pas ma constitution ! », j'ai l'honneur de vous écrire pour protester avec la dernière énergie contre la censure qui frappe les manifestations de notre Plateforme sur les antennes de l'ORTM », indique, dans la correspondance, le 1er vice-président de la Plateforme l’honorable Amadou Thiam.

Selon lui, ces dernières semaines, la radio et la télévision publique se sont honteusement transformées en appendice du parti au pouvoir pour relayer la propagande en faveur de la révision constitutionnelle. Au même moment, ajoute-t-il, toutes les activités de notre Plateforme à Bamako, dans les régions comme dans la diaspora sont frappées d'un black-out total.
« Le point culminant de cette politique d'ostracisme a été atteint, samedi 15 juillet 2017, lorsque l'ORTM s'est étendu pendant 14 minutes sur les réunions du RPM et du groupe AN SON NA en ignorant superbement les gigantesques manifestations organisées le 15 juillet au Mali, à Dakar et à Paris. Le dimanche 16 juillet, les journaux télévisés du soir ont diffusé des " images d'amateur". Aucune équipe de reporters n'avait couvert la marche de Bamako qui a regroupé plusieurs centaines de milliers de Maliens. Nous estimons que c'est la preuve que l'ORTM a programmé la censure de nos activités ».
Dans sa lettre, la Plateforme AN TÈ « exige la démission immédiate du Directeur Général de l'ORTM et l'ouverture des médias d'État à l'opposition et à la société civile. »

Source: Lerepublicainmali

Abonnez-vous aux commentaires RSS

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here