Sensibilisation des populations sur la révision constitutionnelle : La plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ maintient le cap

Les responsables de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’, dont son porte-parole, Mamadou N’diaye, étaient en Commune VI du District de Bamako, le mardi 18 juillet dernier, dans la cour de la Cité des Enfants pour sensibiliser les populations sur le contenu de la loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992 et expliquer le bien-fondé de l’initiative.

Après les Communes I et IV, les responsables de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ étaient en Commune VI du District de Bamako le mardi 18 juillet dernier, dans la cour de la Cité des Enfants. Avec pour objectif de sensibiliser les populations sur le contenu de la loi portant révision de la constitution du 25 février 1992 et expliquer son bien-fondé afin de permettre aux Maliens de faire le bon choix pour le Mali.

Le meeting ayant été interrompu par un groupe de badauds qui se sont livrés à des violences, le porte-parole de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’, Mamadou N’diaye, s’est contenté de donner une interview à la presse pour expliquer l’objet de la rencontre. Selon lui, au-delà de toutes les prises de position, les Maliens ont le droit d’être suffisamment informés sur le contenu de la loi portant révision de la constitution du 25 février 1992 pour faire un choix judicieux lors du prochain

référendum.
Toute chose qui dit-il, a incité la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ à initier des meetings de sensibilisation à travers les six communes du District de Bamako et à l’intérieur du pays. Pour lui, le Mali traverse une situation difficile dont la résolution nécessite l’union sacrée des Maliens, surtout la jeunesse.

Et la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ estime que la révision constitutionnelle et la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation sont des pistes à explorer pour le retour définitif de la paix au Mali. Raison pour laquelle, la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ invite les Maliens à voter massivement ‘’OUI’’ lors du référendum prochain.
Lassina NIANGALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here