Fonction publique de l’état : Des contractuels se battent pour la régularisation de leur situation administrative

125

La Bourse du travail a servi de cadre, le samedi 8 juillet 2017, pour la clôture des travaux du congrès ordinaire du collectif des agents contractuels de l’Etat. La cérémonie était présidée par Abou Traoré, président dudit collectif.

À l’entame des travaux, une minute de silence a été observée en la mémoire de deux collègues qui ont rendu l’âme le samedi 1er juillet des suites d’un accident de la circulation routière.

Le président Abou Traoré s’est félicité de la réussite de ces assises qui, dira-t-il, réuni des responsables administratifs, des notables et des chefs religieux. Il a remercié les autorités maliennes, notamment le président de la République, tout en leur demandant avec humilité d’accorder des suites favorables à leur doléance, afin de leur permettre d’atteindre leur objectif professionnel. Il affirme que ce congrès a permis d’enregistrer 1323 agents contractuels, à l’ouverture, le samedi 1er juillet 2017, au Lycée technique de Bamako, et 500 agents contractuels les lundi, mardi et mercredi, à la Bourse du travail, où les travaux se sont poursuivis.

« Nous osons espérer qu’avec notre lancement de SOS à l’endroit de son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, voire tout le gouvernement à travers Madame Diarra Racky Talla, ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé et des Relations avc ec les Institutions,

qui, de jour comme de nuit, nous a décrit sa disponibilité, quand à la quête de toute alternative à la résolution de notre situation. Le collectif des agents contractuels de l’Etat des années 2011-2012, me chargent de vous transmettre ses vives salutations et remerciements combien fraternels, grâce à vos inlassables combats en faveur de vos frères, de vos sœurs et de vos cadets que nous sommes, se trouve dans une vulnérabilité de traitement professionnel depuis plus de cinq ans.

Nous croyons une fois de plus et faisons vive foi en vous et à tout le gouvernement pour la prise en compte de nos voeux de régularisation de notre situation administrative », a-t-il espéré Abou Traoré.

Karamoko Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here