CVJR-Organisations des victimes: Les attentes des ayant droit au centre d’un partenariat

Le mardi 18 juillet dernier, un accord de partenariat a été paraphé entre la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et les Organisations des familles et proches des victimes. Cette signature de partenariat s'inscrit dans le cadre de la mise en application le plan d’actions de la structure ‘‘Justice transitionnelle’’ à l’échelle nationale. Elle permettra d’atteindre des principaux objectifs aux cours desquels des rencontres seront périodiquement ouvertes entre les deux parties, après chaque période de trois mois afin de définir les attentes et besoins des victimes de 1960 à nos jours.
La cérémonie officielle de l’événement, placée sous l’égide d’Ousmane Oumarou Sidibé, Président de la CVJR, s'est déroulée au siège de la structure, à Koulouba. C'était en présence de Madame Oulématou Sow, Commissaire de la CVJR et des Représentants des victimes dont leur Président Mody Samba Touré.

Les principaux objectifs visent à échanger périodiquement avec les victimes sur leurs attentes et leurs besoins en termes d'appui et de réparation ; leur informer et sensibiliser sur le mandat de la CVJR et les différentes étapes de son travail; les encourager à déposer leurs actes de témoignage auprès de la CVJR.

L'un des rôles éminents de la CVJR sera de consulter les victimes sur les allégations se rapportant aux violations des Droits de l'Homme et, spécifiquement, celles commises à l'égard des femmes et des enfants à partir du vécu des victimes.

Le Président de la CVJR a estimé que ce jour est un moment de recueillement et de communion. Il a aussi demandé aux victimes d'oublier le passé afin de se concentrer sur l’élan politique de réconciliation nationale engagé résolument par le Régime d’IBK.

La structure enregistre aujourd'hui environ 4500 victimes qui sont dans le besoin urgent et pour lequel besoin Ousmane Oumarou Sidibé a lancé un appel pressant aux plus hautes autorités avant de rassurer les victimes de tout leur soutien et pour un Mali réconcilié et en paix.

«Nous nous engageons à coopérer et à collaborer avec la CVJR, en mettant à sa disposition toutes les informations que nous détenons et relatives au mandat de la commission, à travers des suggestions, des recommandations, aussi bien que dans l'accomplissement psycho-social et médical des victimes», a indiqué le Représentant des victimes.

OM

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here