Face aux précipitations à Bamako: Les autorités municipales se retroussent les manches

La saison des pluies bat son plein à Bamako et environnants. Des écoulements d’eau en certains endroits font craindre des inondations. Les autorités municipales sont à pied d’œuvre pour parer à toute éventualité. Une initiative saluée par les populations à la base.
Les précipitations pluvieuses deviennent denses sur la ville de Bamako courant ce mois de juillet et s’annoncent en fortes quantités pour les mois d’août et septembre prochains. Ces eaux de pluies, si elles ne sont pas permises de se drainer vers leurs lits naturels, risquent de provoquer des inondations. L’inquiétude commence à gagner le cœur de certains habitants du District, surtout ceux qui habitent les abords des rivières et cours d’eaux.

Leurs craintes semblent fondées dans la mesure où la plupart des collecteurs et caniveaux sont bouchés par les ordures ménagères pendant la saison sèche.
C’est dans ce cadre que les autorités municipales sont à pied d’œuvre pour curer les caniveaux et collecteurs d’eaux.

Sur instruction des Maires, des équipes sont déployées un peu par tout à travers la ville pour procéder au curage des caniveaux. Les camions bennes de ramassage d’ordures sont visibles à plusieurs endroits du District. Chose qui rassure les populations qui redoutent de la triste expérience d’août 2013 où des inondations ont causé des morts d’Hommes en Communes I et IV du District de Bamako.

Le Président de la République, choqué par ce drame, a instruit à qu’il n’y ait plus jamais çà au Mali. Ses consignes semblent respectées à la lettre par les Maires de Bamako.

Certains Habitants de la Commune V accompagnent les édiles dans l’accomplissement de cette tâche qui est la leur. C’est le cas au quartier de Daoudabougou, en Commune V dont les citoyens ont tenu une journée de salubrité le samedi dernier. Celle-ci est l’œuvre du Chef du Quartier (CDQ) qui a bénéficié, à cet effet, de l’accompagnement de la Mairie de la Commune V.

Un geste qualifié d’acte citoyen par le Maire qui a appelé les autres citoyens à les emboiter le pas. L’amélioration de son cadre de vie est un devoir pour tout citoyen.

Malheureusement, chez nous, beaucoup ignorent sciemment ces devoirs. C’est le fait de jeter les ordures ménagères et les eaux usées sur la voie publique, dans les caniveaux et collecteurs, etc. Ces pratiques sont à bannir dans nos sociétés et leurs auteurs méritent des sanctions. Car, c’est à ce prix seulement que nous devons assainir les quartiers.

Les Habitants de Daoudabougou ont compris le message. Vivement d’autres journées de salubrité !

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here