Promotion « Aoua Keita » de l’EMIA : Les meilleurs récompenses par le chef de ’Etat

Le président de la République a fait des heureux parmi les jeunes officiers de la 38è promotion de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro (EMIA). En sa qualité de chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keita a offert une enveloppe de 20 millions de nos francs aux trois premiers de cette promotion qui porte le nom de feue « Aoua Keita », la première femme députée au Mali. La famille de Aoua Keita fait également partie des bénéficiaires. La cérémonie de remise organisée à cet effet a eu lieu, vendredi dernier, à la direction des écoles militaires sous la présidence de son directeur, le colonel-major Békaye Thiéro.
Derrière ce geste du chef de l’Etat, il y a une volonté politique affichée de cultiver les valeurs du travail bien fait et la récompense du mérite au sein de la grande muette. Confrontées depuis plusieurs années à une guerre asymétrique menée par des brebis égarées de la République et aggravée par le terrorisme international ayant trouvé un sanctuaire sur notre sol, les Forces armées du Mali (FAMAS) sont condamnées à disposer d’officiers très compétents. À la cérémonie, cette volonté de se sacrifier pour la patrie était palpable sur tous les visages. Commandement, officiers et hommes de rang présents n’avaient qu’un seul rêve : bâtir une armée malienne digne et respectable.
Le commandant du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro, le colonel Kéba Sangaré, était heureux de voir ses meilleurs élèves récompenser par le chef suprême des armées. Pour lui, ce geste permet de rehausser le niveau de l’engagement des futures promotions des Ecoles militaires au Mali.
En outre, le colonel Kéba Sangaré a précisé que le calcul de la moyenne du major de la promotion prend en compte les moyennes des 3 années du cycle de l’école. Il a félicité les lauréats parmi lesquels une Béninoise qui arrive en 2è position.
Le directeur des Ecoles militaires a observé que « cette cérémonie consacre la culture de l’excellence à l’EMIA », une école nationale à vocation régionale. Le colonel-major Békaye Thiéro a précisé que ce prix est composé d’une somme de 20 millions de francs CFA, dont 10 millions pour le major de la promotion (le sous-lieutenant Amadou Coulibaly), 5 millions pour le 2e (le sous-lieutenant béninois Mahoutin Jypsie Adjoumon), 2,5 millions pour le 3e (le sous-lieutenant Siaka Diakité) et 2,5 millions pour la famille de la marraine, feue Aoua Keita.
Il a ajouté que le geste du président de la République est une véritable action sociale avant d’inviter les jeunes officiers à faire bon usage de ces prix. Le directeur des Ecoles militaires les a exhortés à être des références pour le succès de nos armées.
La famille de feue Aoua Keita s’est réjouie de cette marque d’honneur. Quant aux jeunes officiers récipiendaires, ils ont remercié le président de la République pour ce geste tout en encourageant leurs cadets à suivre leur exemple.

Ahmadou M. CISSE

Partager

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here