Révision constitutionnelle : Ras Bath et son père en déphasage ?

Longtemps dans sa réserve sur le sujet de la révision constitutionnelle, le ministre en charge du département de l’Urbanisme et des Affaires Foncières, Mahamed Aly Bathily l’un des hommes forts du gouvernement d’AIM a décidé de rompre le silence et d’ajouter sa voix à celles de ses collègues pour soutenir le bien fondé dudit projet. Ce faisant, il s’est mis sur le chemin de son fils ‘’ Ras Bath’’ qui est reste imperturbable sur sa détermination à faire échec à ce projet. Va-t-il ‘’choquer’’ son père pour l’ « éduquer », de la même manière qu’il prétend le faire avec les pères des autres ?

Depuis son annonce, le sujet de la révision constitutionnelle est celui qui alimente les débats dans les médias, sur les réseaux sociaux et même dans les grins. Il a fait couler beaucoup d’encre et de salive. S’il a permis au malien lambda de connaitre un peu de sa Constitution, il a par contre été au centre de la division de plusieurs forces vives de la nation. Cela peut s’observer dans le camp de la politique ainsi que chez les religieux.

Or, l’initiateur de ce projet, en l’occurrence le président de la République semble être décidé à jamais de le faire passer au referendum. Cela avec tout ce que cela comportera comme conséquences, dont la perte beaucoup de ses alliés. Devant cette priorité, sinon une telle impérative des têtes couronnées de la République, dont de nombreux membres du gouvernement ne sont pas restés les bras croisés. Le dernier qui n’avait pas clarifié sa position, à savoir le ministre Mohamed Aly Bathily, a finalement pris le train en marche, à travers une conférence de presse, tenue la semaine dernière sous les couleurs de son association les APM (les Associations Pour le Mali). A cette occasion, il a dit haut et fort que l’article 118 contrairement à ce que soutiennent les contestateurs n’aurait pas été violé et la question d’homosexualité comme annoncé est tout simplement illusoire.

Cette vision des choses prônée par lui ne sera pas sans conséquence pour son image. Car il lui met en déphasage avec son enfant, Youssouf Bathily, alias ‘’Ras Bath’’, un activiste qui tire sur tout ce qui bouge. Et depuis l’avènement de ce processus de révision de la Constitution est en campagne de sensibilisation à l’intérieur comme à l’extérieur du pays à travers son mouvement le CDR, dont le slogan reste : « choquer pour éduquer ». De ce fait, il n’est pas à écarter dans les jours à venir, un ‘’clash’’ de Ras Bath contre son père.
Le temps nous y édifiera !
Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here