Visite de travail du Président IBK aux Emirats Arabes-Unis : Des nouvelles pistes de coopération bilatérale et multilatérale explorées

Les échanges avec les autorités émiraties, notamment le président et le vice-Premier ministre, « ont été de très haute tenue et ont tenu leurs promesses » a estimé le Président IBK
Le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E.M Ibrahim Boubacar Keïta a effectué, du 18 au 20 juillet 2017, une visite de travail aux Emirats Arabes Unis. Le Président était parti remercier les autorités émiraties pour leur appui précieux à l’organisation du Sommet Afrique-France. La visite du Président IBK s’inscrivait aussi dans le cadre du renforcement de la coopération entre nos deux pays.
Elle aura permis au Président de la République d’explorer des nouvelles pistes de coopération bilatérale et multilatérale. Il s’agit, notamment avec le Conseil de coopération du Golfe qui regroupe les six monarchies arabes et musulmanes du golfe Persique à savoir: l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar. Le chef de l’Etat est revenu comblé car, selon lui, les échanges avec les autorités émiraties, notamment le Président et le vice-Premier ministre, « ont été de très haute tenue et ont tenu leurs promesses ».
Lors des entretiens, la lutte contre le terrorisme a été le leitmotiv des préoccupations exprimées par le Chef de l’Etat au Prince Héritier Cheick Mohamed Bin Zayed. IBK a expliqué, notamment les attentes du G5 Sahel dont il assure la présidence. En ce qui concernant notre pays, le Président Keïta a exprimé les besoins de nos Forces armées et de sécurité en insistant sur le manque d’équipements des bataillons formés et sur l’absence d’hélicoptères et d’avions pour surveiller notre pays.
«Nos besoins sont énormes pour surveiller notre espace. Nous avons besoin de drones de surveillance, de véhicules blindés tactiques parce que nous avons affaire à des mines anti-personnel, des engins explosifs improvisés. Nous avons besoin de former notre police pour l’analyse des documents et du matériel de transmission », a souligné le Président de la République pour qui, l’acquisition de drones et de blindés permettra aux Forces armées maliennes de mieux faire face aux menaces et aux missions à elles confiées.
Avant ses échanges fructueux avec le prince, le Chef de l’Etat a d’abord eu des temps forts de remerciement aux autorités des Emirats Arabes Unis pour leur appui précieux à l’organisation du sommet Afrique-France. « Le Mali étant un pays de gratitude et de reconnaissance, il était séant que je vienne ici», avait confié le président Keïta dès son arrivée à Abu Dhabi. Pour matérialiser cette gratitude du peuple malien, le Président de la République a, en sa qualité de Grand Maître des Ordres Nationaux du Mali, octroyé la plus haute distinction honorifique du Mali à travers la Médaille de Grand-croix de l’Ordre national, au Prince Héritier Cheick Mohamed Bin Zayed.
Ibrahim Boubacar Keita a ensuite eu une audience avec son frère, le très puissant vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Khalifa Ben Zayed Al Nahyan, avant d’effectuer une visite au Mémorial construit à la mémoire des soldats émiratis morts sur les champs de bataille en défendant la patrie.
Rappelons que lors du Sommet Afrique-Afrique tenu les 13 et 14 janvier 2017, l’Etat émirale a apporté son soutien affectif à notre pays pour lui permettre d’honorer son engagement, en offrant gracieusement 80 véhicules 4x4 dont 40 blindés et des tentes climatisées au Mali. Un geste évalué à plus de 50 milliards de FCFA. Ce qui a permis à chacun des chefs d’Etat de circuler, pendant le sommet, dans un confort blindé.
Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here