Atelier de lancement du fonds climat Mali : Mettre les acteurs au même niveau d’informations

Le ministre de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement Durable, Mme KEÏTA Aïda M'BÔ a présidé l'atelier de lancement de l'appel à proposition de projets et programmes à soumettre au financement du fonds Climat Mali. L'objectif de l'atelier, présenter le fonds climat Mali, d'expliquer aux soumissionnaires la procédure à suivre pour bénéficier du fonds et de fournir des réponses claires aux questions diverses. C'était ce vendredi 21 juillet au Centre de Formation pour le Développement (CFD).

Pour ce faire, le Ministre de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement Durable, Mme KEÏTA Aïda M'BÔ avait à ses côtés M. Mamby FOFANA, le chargé de programme gestion des ressources naturelles et changement climatique à l'ambassade du Royaume de Suède et le représentant du directeur pays de PNUD, M. Oumar TAMBOURA.
Le fonds climat Mali est destiné au financement des projets et programmes dans les domaines de : l'agriculture, l'élevage, l'eau, l'énergie et la foresterie. Déjà, lors du premier appel à proposition de projets et programmes à soumettre au financement, en 2014, le fonds a financé sept (7) projets et programmes pour un montant de 6.258.846 dollars américains dans les domaines suscités. Le Royaume de la Suède et le Royaume de la Norvège sont les principaux contributeurs du fonds. Le montant total de leurs contributions s'élève à 9.086.111 de dollars américains soit environ 5.500.000.000 F CFA.
L'objectif principal du fonds vise à aider le Mali à financer les interventions de développement telles que définies dans la stratégie nationale économie verte et résiliente aux changements climatiques (EVRCC). Il doit permettre la mise en œuvre intégrée du cadre stratégique pour passer d'une approche projet à une approche multisectoriel.
Préoccupés par la transparence, les organisateurs ont tenu à expliquer clairement les nouveaux critères d'accessibilité au fonds.
Selon le présentateur, la procédure a pour objet de définir les modalités de préparation et de lancement des appels à propositions. Les appels à propositions doivent obéir à une procédure claire, qui permettra à tous les intéressés d'y participer sans entrave et sur la base des mêmes informations. Dans la foulée, il a égrené les différentes étapes de la procédure de sélection et d'analyse des projets et programmes (l'instruction, l'analyse et l'évaluation, et enfin l'approbation de la proposition).
Puis dans ses explications, le présentateur a fait connaitre au public les structures de gouvernance du fonds qui sont : le comité de pilotage ; le secrétariat technique (assuré par l'Agence pour l'Environnement et le Développement Durable ''AEDD'') ; la coordination gouvernementale ; les organisations participantes nationales ; les organisations participantes des nations unies et l'agent administratif (FMP, PNUD).
Dans leurs expositions liminaires à l'ouverture de l'atelier ; le Ministre de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement Durable et ses partenaires ont formulé des souhaits afin que les soumissionnaires qui bénéficieront du fonds l'utilisent dans le sens indiqué.
Après la présentation, les préoccupations des participants ont eu des réponses satisfaisantes.
A la fin, le présentateur a invité toutes les parties prenantes qui veulent participer à l'atelier de formation et d'information qui sera organisé le jeudi 03 août prochain à s'inscrire sur une liste ouverte à cet effet.
Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here