Au Mali, le djihadiste Amadou Koufa pose trois conditions pour négocier avec le pouvoir

Le fondateur du Front de libération du Macina demande notamment le départ de la force française « Barkhane » et de la mission de l’ONU.

Fin mai, deux émissaires d’Amadou Koufa, le fondateur du Front de libération du Macina (FLM), un mouvement djihadiste malien, se sont rendus à Bamako pour apporter un message au professeur Alioune Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale et, surtout, figure emblématique de la communauté peule. « Amadou Koufa les avait chargés de dire au professeur qu’ils ont tous deux en commun de détester le mensonge et les menteurs. Et qu’ils peuvent donc discuter », raconte au Monde Afrique un témoin direct de ces tractations, de passage à Paris.

Selon lui, Amadou Koufa, prédicateur peul actif dans la région de Mopti et figure de proue d’un mouvement qui a revendiqué depuis 2015 nombre d’attaques mortelles et d’attentats dans la zone, pose comme première condition à toute négociation avec le pouvoir le départ de l’opération « Barkhane ». Lancée en août 2014, la force française a notamment pour mission de lutter contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne qui s’étend de la Mauritanie au Tchad en passant par le Mali, le Burkina Faso et le Niger. « Amadou Koufa estime que tant que “Barkhane” sera au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta ne pourra jamais appliquer les engagements qu’il prendra », détaille un bras droit d’Alioune Nouhoum Diallo.
Deuxième condition posée par le fondateur du FLM : le départ, également, de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). « Ce n’est pas surprenant, il a toujours réclamé le départ de toutes les forces étrangères, y compris les casques bleus. Il veut que les Maliens discutent entre eux sans intermédiaires ni témoins », détaille notre source.

Lire la suite sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/25/au-mali-le-djihadiste-a...


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here