Dr Adama Tiémoko Diarra s’attaque à Mme Adame Ba Konaré !: Quand les frelons envahissent la Ruche

Qui est le Dr Adama Tiémoko Diarra ? Un ancien patron de la Somapep, petit militant inconnu et insignifiant de l’Adema PASJ pendant les périodes de combat et de gloire de ce parti et qui, par haine pour IBK (alors président du parti) avait claqué, en compagnie d’autres camarades, la porte du parti pour créer un autre : le MIRIA.

Restés là pendant quelques années dans ce machin (miria) dont l’ensemble des militants ne remplissaient pas 2 minibus, Dr Adama Tiémoko Diarra, Pr Tiémoko Sangaré et d’autres fuyards, ont finalement, la tête basse, décidé de revenir à l’Adema PASJ, ce parti qu’ils avaient abandonné, et combattu avec hargne et haine.

Opportuniste, agile comme une aiguille, friand de pouvoir, le Dr Adama T Diarra n’a pas perdu du temps pour se faire hisser au poste de Secrétaire politique de l’Adema PASJ. Mais, ceux qui connaissaient l’homme, savaient bien qu’il est du genre à vendre son âme au diable pour assouvir ses ambitions : avoir plus d’argent et plus de pouvoir.

On le sait aussi rancunier, avide de vengeance, manipulateur, mais facile à manipuler.

Alors, peut-on s’étonner de voir cet homme que les ‘’voies du Seigneur’’ ont propulsé il y a quelques mois à la tête d’un département ministériel, perdre son sang froid et vouloir devenir l’avocat autoproclamé du président IBK ?

Il faut le comprendre, le pauvre.

Le Dr Adama T. Diarra cherche tout simplement à bien s’installer sur son fauteuil de ministre et certainement à avoir une place au RPM.

Même si pour cela, il devrait, contre la morale et la réalité des choses s’en prendre de la manière la plus vulgaire à une grande et respectable Dame comme Mme Adame Ba Konaré.

Pour s’être pris gratuitement et infâmement à la présidente d’honneur de l’Adema PASJ, le Dr Adama T. Diarra a poignardé son parti. Mais, il ne peut en être autrement, quand les frelons envahissent… la Ruche.

(Nous y reviendrons)

Boubacar Sankaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here