Journées du tourisme durable à Sangha : Au pays des merveilles

Le gouvernement est bien décidé à relancer le tourisme et Sangha représente le centre expérimental des actions dans le secteur
Le tourisme est durement frappé par les conséquences de la crise qui dure depuis six années dans notre pays. Les touristes ont tourné le dos au Mali. Ce qui a précipité l’artisanat dans le marasme. De nombreux hôtels, faute de clientèle, ont fermé leurs portes ; beaucoup de guides touristiques ont été contraints de se reconvertir dans d’autres métiers pour gagner de quoi vivre. Le tableau est singulièrement noir pour notre secteur du tourisme depuis l’éclatement de la crise.
Le gouvernement ne reste pas les bras croisés devant une telle situation car le tourisme était une importante source de devises et un secteur qui employait des milliers de Maliens. C’est dans ce cadre que le ministère de l’Artisanat et du Tourisme, à travers l’Agence de promotion touristique (APTM), a organisé à Sangha les 21 et 22 juillet 2017, les Journées internationales du tourisme durable placées sous la présidence du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walett Intallou, en présence de ses collègues, Me Kassoum Tapo, ministre des Droits de l’Homme et de la Réforme de l’Etat et Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.
On notait aussi la présence du colonel Sidiki Samaké, gouverneur de la Région de Mopti, ainsi que plusieurs députés et des autorités administratives, politiques et coutumières de la région.
C’est dans une ambiance festive et une disposition sécuritaire bien encadrée que les populations de Sangha et des 56 villages environnants ont accueilli les officiels. La cérémonie avait pour objectif de relancer le tourisme durable dans le pays dogon. Les habitants, venus très nombreux, ont exprimé leur engagement et leur adhésion à la renaissance du tourisme. La joie se lisait sur les visages des populations, visiblement ravis de retrouver une activité lucrative qui faisait vivre de nombreuses personnes.
Inutile de rappeler que le pays dogon est une destination incontournable dans notre pays, voire en Afrique. Venir au Mali sans voir les célèbres masques dogons était impensable pour nombre de touristes qui visitaient notre pays. « C’est un immense plaisir de partager ces moments avec vous, permettez-moi de vous transmettre les salutations fraternelles du président de la République, a dit Mme Nina Walett Intallou, visiblement très émue par la mobilisation de la population. Cette mobilisation ne me surprend guerre car vous avez toujours été à la hauteur de tous les événements organisés au niveau de votre région. Le choix porté sur la localité se justifie par des sites et villages inscrits sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. »
Les journées de Sangha s’inscrivaient dans le cadre de la lettre de recadrage du gouvernement pour relancer le tourisme durable. Le tourisme durable se définit comme celui qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil, selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).
80.000 touristes. La cérémonie du week-end dernier a été marquée par la remise symbolique des chèques offerts par l’APTM. « Elle est symbolique ce geste », a souligné la directrice générale de l’APTM, Mme Fatoumata Ouattara et les bénéficiaires l’ont appréciée à sa juste valeur. La mairie de Sangha a reçu 1 million de Fcfa ; 600.000 Fcfa ont été offerts aux guides et aux femmes maraîchères ; les teinturières ont reçu 500.000 Fcfa.
Pour mieux souligner l’impact de la crise, le gouverneur, Sidiki Samaké, a rappelé que plus de 80.000 touristes visitaient Sangha pendant la campagne touristique avant 2012. Le chef de l’exécutif régional a confirmé l’engagement de la région à relever les défis. Le maire Aly Dolo, après les mots de bienvenue, a déploré l’état de la route avant de lancer un appel pour la relance du tourisme dans le pays dogon. « Notre localité recevait plus de 80.000 touristes par an et se retrouve aujourd’hui sans ressources », a-t-il déploré.
L’année 2017 est proclamée par les Nations unies année du tourisme durable. Cela a conduit à une rencontre des ministres africains du tourisme en novembre 2016 au Maroc pour la relance du tourisme durable à travers la Charte africaine du tourisme durable et responsable. Cette année consacrée au tourisme durable vise à encourager et proposer des réflexions pour la relance du tourisme interne à travers des actions intégrées dans le tourisme comme le maraichage, la teinture, la confection des objets artisanaux.
Plusieurs activités ont magnifié la célébration du tourisme durable, à savoir la danse des masques dogon, des conférences débats sur le contexte actuel de l’activité touristique, la plantation d’arbres, la visite guidée de trois sites touristiques (la table de divination, la grotte et le village de Banani), l’exposition et la vente des produits locaux, la redynamisation des restaurants qui étaient fermés pendant des années et la retrouvaille des guides.
Considérée comme le poumon du tourisme malien, Sangha représente le centre expérimental de toutes les actions touristiques. Plusieurs projets d’essai ont vu le jour dans cette commune pour ne citer que le projet ST-EP de l’OMT, le projet d’appui des volontaires des Nations unies à la promotion durable du tourisme et à la réduction de la pauvreté.
Située à 125 km de Mopti, Sangha abrite plusieurs merveilles de notre riche culture magnifiée par sa diversité et son authenticité.
En attendant de voir retirer notre pays de la liste rouge des chancelleries occidentales, le ministère de l’Artisanat et du Tourisme est engagé à reconquérir la place perdue du Mali avec des initiatives innovatrices comme la promotion du tourisme interne et scolaire. Rendez-vous est pris pour le mois de septembre à Djenné pour la célébration de la Journée mondiale du tourisme.
Amadou SOW

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here