Projet paludisme et les maladies tropicales négligées : L’état des lieux après six mois d’exécution

Après le démarrage effectif en janvier 2017, le Comité de pilotage du Projet de lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées s’est réuni hier, pour faire l’état de mise en œuvre du projet. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Dr Bakary Diarra, secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Dans le cadre de ses interventions prioritaires de développement pour lutter contre l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée, la Banque Mondiale a décidé, en collaboration avec la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest d’investir dans le secteur de la santé à travers, entre autres, la mise en œuvre du Projet paludisme et maladies tropicales Négligées au Sahel.

Il s’agit d’un projet régional qui couvre trois pays sahéliens membres de la CEDEAO (Burkina Faso, Mali et, Niger).  A cet effet, il a été mis en place un comité de pilotage national dont la mission est d’apprécier le progrès réalisé dans  la mise en œuvre des interventions du projet, de donner des orientations et faire des recommandations  pour optimiser la mise en œuvre des activités.

Selon le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène  publique,  les premiers fonds ont été reçus le 25 octobre 2016 et l’Unité de coordination du Projet mise en place complètement en janvier 2017.

La présente session qui est la 2e du genre, est d’une importance capitale pour le Projet.

« Elle permettra d’examiner l’état de mise en œuvre du Plan de travail budgétisé annuel 2017 et du Plan de passation des marchés au 30 juin 2017, d’examiner les perspectives pour le deuxième semestre 2017, d’échanger sur les conclusions de la mission d’appui de la Banque Mondiale du 29 mai au 03 juin 2017 », a indiqué le Dr Diarra. Il a invité les membres du Comité de pilotage à une analyse minutieuse des différentes activités proposées et au besoin, formuler des suggestions et recommandations qui vont dans le sens de l’amélioration dudit projet.

«Pour plus de lisibilité et de facilité dans la mise en œuvre des futures activités, je vous invite à faire des critiques objectives et des propositions concrètes comme vous avez toujours fait montre », a-t-il ajouté.

M. Diallo

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here