Révision constitutionnelle : La Tribu Kel Antessar soutient le projet

Le Dimanche 23 juillet 2017, l’Hôtel Salam de Bamako, a servi de cadre, à la conférence de presse de la Tribu Kel Antessar portant sur la révision constitutionnelle de 1992. Il s’agissait pour la tribu Kel Antessar, de donner sa position par rapport au grand sujet de l’heure concernant la vie de la nation malienne : le projet de révision constitutionnelle de 1992.
La conférence de presse était animée par le chef de la tribu Kel Antessar, Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmed dit Nasser, et deux de ses conseillers (Abdallah Ag Hamma), Alckfache Ag Ahmedu). «L’organisation de cette conférence de presse est pour soutenir la révision constitutionnelle pour une mise en œuvre intégrale de l’accord, seule alternative pour la concrétisation d’une paix définitive est la continuité de la démarche de la Tribu pour le retour de la paix», a déclaré, d’entrée de jeu, le chef de la tribu Kel Antessar, Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmed dit Nasser.
« Nous disons oui au référendum », déclarent le chef de la tribu Kel Antessar et ses conseillers, car les arguments évoqués par ceux qui sont contre la révision ne sont pas à notre avis suffisant pour ne pas le tenir. Il s’agit aussi pour nous, de tenir un engagement de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et réconciliation issu du processus d’Alger. «Pour nous, s’opposer au projet de révision constitutionnelle, c’est s’opposer à l’accord de paix et de la réconciliation nationale. On ne peut pas être pour l’accord de paix et de la réconciliation, sans être pour la révision de la constitution qui est un passage obligé de sa mise en œuvre», déclarent-ils.
Les activités phares réalisées par la Tribu Kel-Antessar depuis 2015 ont été citées par les orateurs. L’on note la visite du chef de la Tribu dans le camp de réfugiés de M’bera en 2015 en Mauritanie pour une sensibilisation au profit de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ; la caravane de la paix initiée par le chef de Tribu pour diffuser le message de la paix et de la concorde nationale ; la rencontre de RAZ-El-MA a l’issue de laquelle le chef de tribu a été intronisé ; la libération des prisonniers militaires détenus à Razelma par les mouvements grâce à l’intervention du chef de tribu ; la rencontre de Gargando de mars 2016 qui a vu la participation de l’ensemble des populations de la région de Tombouctou et même au-delà.
« Cette rencontre historique a été marquée par la levée de notre drapeau national à GARGANDO fief des groupes armés ». On ajoute aussi que le chef de la Tribu a effectué plusieurs missions de sensibilisation à la paix notamment à l’endroit de la diaspora en Mauritanie(Nouakchott), en Arabie Saoudite et au Maroc. Il a aussi offert sa médiation pour le règlement du conflit intercommunautaire dans la région de Kidal.
Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here