Accusé d’incitation à la désobéissance des troupes : Ras Bath jugé en son absence

En tournée en Europe depuis deux semaines environ, le chroniqueur Ras Bath a été jugé hier au Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du district de Bamako, en dépit d’une demande de renvoi de ses avocats. Le verdict est attendu ce matin.

Accusés respectivement de complicité d’incitation à la désobéissance des troupes et d’incitation à la désobéissance, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath et le directeur de la radio « Maliba FM », Bandiougou Tounkara, ont été bel et bien jugés après plusieurs mois d‘attente. Si le second a comparu devant le tribunal, le premier, en tournée en Europe, n’a pu se présenter devant le juge. Son absence n’a pas empêché le tribunal de statuer sur son sort, malgré une demande de report introduite par ses avocats.

«Pour des raisons indépendantes de sa volonté, notre client n’a pas pu se retourner au Mali pour l’audience. Nous en avons informé le tribunal par écrit et demandé le report de l’audience. Encore à l’ouverture du procès nous avons demandé au président du tribunal de renvoyer l’audience», a indiqué Me Abdrahamane Touré, l’un des avocats de Ras Bath. Il a relevé que le même juge a renvoyé dans la foulée cinq à six procès pour des raisons similaires. «Notre rôle, c’est d’assister notre client. Mais s’il n’est pas là nous ne pouvons pas le représenter. Donc le jugement a été fait sans nous et notre client. Nous attendons le verdict pour réagir », a-t-il poursuivi.

A l’issue de l’audience, le ministère public a requis trois ans d’emprisonnement ferme et 150 000 FCFA d’amende contre Ras Bath et Bandiougou Tounkara.

Le verdict du tribunal, attendu à la fin de l’audience, a été finalement renvoyé à aujourd’hui mercredi 26 juillet, précisément à 11h.

Pour rappel, la première comparution de Ras Bath devant le juge, en août dernier, avait provoqué de violents heurts entre ses partisans et les forces de l’ordre. Après plusieurs mois d’interdiction d’expression publique, le célèbre chroniqueur a repris ses émissions le 27 avril dernier à la suite d’une ordonnance du juge d’instruction du 3è cabinet du tribunal de la Commune IV en date du lundi 24 avril.

Maliki Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here