Atelier de formation: Le Mac appui les FAMas

Un atelier d’échanges sur la sécurisation des armes et des munitions a eu lieu à Bamako du 17 au 21 juillet 2017. Initiée par le Mac, la rencontre a pris fin par un point de presse le 22 juillet 2017. C’était en présence du représentant du chef d’Etat major général des armés et de Benoit Poirier directeur régional Mac.
C’est, après une semaine d’échanges sur le thème : « la sécurisation des armes et des munitions », que les participants et formateurs ont reçu la presse afin de donner les détails nécessaires sur l’atelier et aussi l’occasion pour le Mac de remercier les différents partenaires et participants à la formation.

Selon le directeur régional du pays Mac, Benoit Poirier, le travail de Mac dans le domaine de la gestion et de la destruction des armes et de munitions a pour objectif de prévenir le détournement des armes et contribue à prévenir le risque d’explosion non planifié des dépôts des munitions afin que les gens puissent vivre en paix et en sécurité. Pour lui, cet ambitieux objectif n’est peut-être atteint sans l’effort et les réalisations conjointes de nombreux intervenants dont les forces de sécurités et de défenses : « cet atelier a proposé un approche holistique pour la mise en œuvre d’un programme de sécurisation des munitions, nous savons que le contexte de chaque pays est différent et pour cela que cet atelier serait une première étape par l’approche de Mac dans ce domaine » explique ainsi M. Benoit.

Et a lui d’ajouter que, les commentaires et les suggestions avancés par les uns et les autres seraient très utiles pour les prochaines étapes aussi bien pour Mac que pour les participants.

Pour le chef d’Etat major des armés représenté par le colonel major Cheickna Bathily, le continent africain en général et le Mali en particulier reste dominé par des crises à répétition mettant en danger la vie des hommes, des femmes et des enfants et d’autres innocents : « Il est donc obligatoire pour nous de relever le défis sécuritaire à travers le continent » précise Cheickna Bathily.

Selon le colonel major, l’unitiative prise par le Mac est à saluer et reste surtout un pas de plus pour le Mali dans sa lutte contre le terrorisme et dans son engagement de protéger l’intégrité du territoire.

Ainsi plusieurs pays comme le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, la Sierra Leone et la Mauritanie ont prix part à cette séance de réflexion organisée autour de la sécurisation des armes et des munitions.

A.Kodio

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here