La journée panafricaine des femmes arrive à grand pas: La Ministre Oumou Touré répondra-t-elle à Macron ?

Du Pasteur Malthus à Bulderberg en passant par Davos, ce n’est que la continuité de la domination par le nombre. Ils sont venus chercher les tirailleurs sénégalais pour compléter les effectifs face aux forces du mal. Ils ont cherché nos bras valides pour faire du coton, du tabac,... mais aujourd’hui, nous sommes trop nombreux et nos femmes font trop d’enfants pour envahir l’occident. On oublie qu’ils constituent une force d’hier, d’aujourd’hui et de demain. A chaque temps sa vérité. Seuls les égarés écoutent les économistes, car, ils sont toujours à côté de la plaque. Ils détachent toujours économie et culture. La main qui donne commande toujours la main qui reçoit, sinon comment comprendre que le Mali et le Niger sont des pays qui manquent de soldat pour combattre le terrorisme et en même temps comprendre que les femmes de ces pays font trop d’enfant ? Néomalthusiens, écoutez un peu les peuples, écoutez un peu Bossorup, écoutez un peu la pénibilité de l’agriculture, écoutez un peu la voix de la jeunesse africaine.
Pourquoi avoir cette arrogance naturelle ? Comme ce que l’autre à dit à Goré, qui constitue la honte au Sénégal, on n’est pas assez rentré dans l’histoire ? Ce qui est va être dans tous les cas, même si ce qui est ne s’exprime pas. Les relais sont assez nombreux, telle la CEDEAO qui parle de 3 enfants en moyenne par femme, en restant dans les bureaux climatisés, sans pouvoir maitriser l’insécurité alimentaire et sociale dans la zone. Ce qui fait que les défis du continent sont ailleurs. Un postulat insultant à l’égard des Africains qui méritent une demande de pardon de la part de Monsieur Macron. Pourquoi cette approche causale pour insulter ? La cause du retard relatif de l’Afrique se trouve-t-elle seulement sur le nombre d’enfants ? Et les autres facteurs ? D’où vient la puissance des BRICS dont vous avez tant peur ? On a tout compris, il faut limiter les naissances au-delà des visions africaines, des peuples africains par ce que vous utilisez la peur pour gouverner sous l’égarement des pseudos experts démographes. Même si vous ne voulez pas, la sélection naturelle se fera un jour ! Vous polluez et expolluez le monde sans demander la permission à l’Afrique qui subit sans forces d’adaptation aux changements climatiques. Au lieu de baser la construction de la résilience sur les forces humaines, vous voulez une euthanasie culturelle pour nous dire d’arrêter de faire des enfants, le temps c’est Dieu, c’est la vérité. On connait comment vous stérilisez les africains (déclaration de Bill Gates sur les vaccins à Davos), on connait la pression passée sur l’Inde et la Chine. Ici aussi ça passe ou ça casse, les enfants viendront tant que les parents en auront besoin. La transition démographie se fait par l’économie réelle et non par des décisions politiques.
Peuples africains, interpellez vos dirigeants qui sont acquis à la cause. Comme leur démocratie ou multipartisme, l’ « aide au développement » sera conditionnée à la limitation des naissances.
Madame le Ministre, après tant de parcours, il ne faut pas vendre votre dignité pour des postes comme c’est la plupart des cas. Société civile engagée hier, gouvernement aujourd’hui, répondez s’il vous plait à Macron qui ne connait pas l’Afrique, mais veut la dominer. C’est son droit !
SDF

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here