Pour négocier avec le Mali : Amadou Kouffa choisit Aly Nouhoun Diallo

Selon nos confrères de Mondafrique, « Fin mai, deux émissaires d’Amadou Koufa, le fondateur du Front de libération du Macina (FLM), un mouvement djihadiste malien, se sont rendus à Bamako pour apporter un message au Pr. Aly Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale et, surtout, figure emblématique de la communauté peuhle. « Amadou Koufa les avait chargés de dire au professeur qu’ils ont tous deux en commun des caractères, celui de détester le mensonge et les menteurs. Et qu’ils peuvent donc discuter».

En plus de ces deux conditions qui concernent le départ de l’opération « Barkhane » et de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Amadou Koufa, prédicateur peulh actif dans la région de Mopti et figure de proue d’un mouvement qui a revendiqué depuis 2015 bon nombre d’attaques mortelles et d’attentats dans la zone, veut négocier seulement avec l’ancien président de l’Assemblée nationale, le professeur Aly Nouhoum Diallo. Ce dernier a présidé, les 2 et 3 mai à Mopti, des assises destinées à contribuer au retour à la paix dans le centre du Mali. En présence d’environ 180 participants, il a veillé à ce que des personnes se réclamant ouvertement d’Amadou Koufa s’expriment librement.

« C’est au moment de ces assises que l’amorce des négociations s’est produite. Il y avait clairement des lieutenants d’Amadou Koufa dans l’assistance. Ils sont allés, sans doute, lui rapporter les propos du professeur Aly Nouhoum Diallo, qui disait que si Koufa aime la vérité et déteste le mensonge, il doit se rapprocher de lui », analyse un participant à la rencontre de Mopti.

Rassemblés MD

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here