Secret ou Magie de femme : Comment font – elles pour « survitaminer » leurs performances intimes

On dit souvent que le monde des femmes est mystérieux. Les secrets qu’elles détiennent peuvent faire ” couler ” la planète terre.

Alors que nous étions dans un marché de Bamako pour des affaires personnelles, nous avons assisté à des échanges entre une vendeuse de produits d’origine bénino ghanéenne, des vendeuses et clientes.

Au cours de ladite discussion que nous suivions à distance, la vendeuse a expliqué la posologie des produits qu’elle vend. Les femmes autour, visiblement très intéressées, ont commencé à l’assener de questions. A la fin, beaucoup d’entre elles ont acheté les produits dans le but de ” maintenir leur homme “. Le nom des produits est regroupé sous l’appellation ” secret “.

Le ” secret ” ? Demandez aux femmes et filles, elles vous répondrons. Nous, nous ne faisons qu’un bref aperçu d’un phénomène répandu de façon insoupçonnée. Croyez-nous !

Encens bien travaillé, gel lubrifiant, petit bouilloire, cocktail de miel, spéciale craie, “serré“, perle ou baya,… Autant de produits pour être sexuellement au top. Qu’elles soient femmes mariées, célibataires, jeunes filles, elles sont nombreuses dans la ville de Bamako à apprécier ces stimulants sexuels.

Ces produits d’origine chinoise, malienne, sénégalaise, etc., dont on ignore la composition chimique, sont fréquemment utilisés par plusieurs femmes et filles maliennes, comme moyen efficace pour “maintenir“ son homme : le garder à la maison et le rendre fidèle.

« Depuis que j’ai commencé à utiliser ces produits, mon mari cède à toutes mes demandes après l’acte sexuel », nous raconte une femme que nous avons rencontrée au quartier Bozola. Mais quand on lui pose la question de savoir de quoi sont faits ces produits, elle répond par la négative et fait savoir que l’essentiel c’est de « conserver son homme ». C’est la même idée que soutiennent presque toutes celles qui utilisent ces produits avec qui nous avons pu prendre contact.

Peu importent les prix, elles sont prêtes à débourser une fortune, à l’insu de leur mari, car « c’est pour cela qu’on l’appelle secret », nous fait comprendre une dame mariée qui ajoute : « L’essentiel, c’est que ton homme soit satisfait et n’aille pas voir ailleurs ».

Les jeunes filles, elles aussi, se procurent les mêmes produits, soit pour fidéliser leur copain, soit pour soutirer de l’argent aux hommes mariés, témoigne notre amie de lafiabougou. Car, dit- elle, pendant l’année scolaire, elle remarque que des filles élèves (d’un établissement secondaire privé du quartier) défilent énormément chez une vendeuse qui n’habite pas loin. « Moi j’utilise le serré, car ça permet de rétrécir le vagin, et dès que mon homme (car en plus de mon copain, je sors avec un homme marié) rentre avec moi, il ne peut plus s’en passer, il est pris dans mon filet, et les billets pleuvent comme la pluie », nous explique une jeune fille de 25 ans.

Quant à l’accessibilité des produits, elle est « toute facile ». Les vendeuses sont et débouchent de partout. Au marché, dans les quartiers, même dans les services (nous avons été témoins). Les prix semblent être à la portée de tout le monde :100f, 5000 f…

La plupart des vendeuses vivent aisément grâce à leur commerce. Madame X (nous l’appelons ainsi parce qu’elle a requis l’anonymat), une vendeuse que nous avons rencontrée (nous faisant passer pour des clientes), nous a fait savoir qu’elle vient de changer sa moto ; comme quoi, le business marche. « Je reçois toutes sortes de clientes : des femmes mariées, des jeunes filles, et même des élèves », confie- t-elle.

Quand on lui demande à base de quoi sont faits ces produits et quelle est leur efficacité, elle aussi répond : « J’ignore la posologie, mais ce qui est sûr, si ce n’était pas efficace, les femmes n’allaient plus revenir solliciter mes services ». Elle nous fait comprendre que « même si tu es mariée et que tu veux tromper ton mari, grâce au serré, il ne va même pas s’en rendre compte », c’est ce qu’on pourrait appeler le sens de la repartie.

Cependant, certaines restent perplexes quant à l’efficacité de ces produits.

« C’est par effet de curiosité que j’ai utilisé ces produits, parce qu’après les accouchements, le vagin s’élargit. Au début en tout cas, j’étais satisfaite car après les rapports mon homme est content, mais j’ai arrêté car j’ai entendu les gens dire que ça peut provoquer un cancer, vu qu’on ne connaît pas la posologie, et je me suis aussi dit que si j’utilise ça fréquemment, le jour où je ne vais pas l’utiliser, forcement mon mari va se rendre compte, et c’est ça qui va le pousser à sortir », raconte une femme. Elle poursuit en disant : « Je ne conseille pas ça à quelqu’un, car si c’est réellement ton homme, même s’il fait le tour du monde à la recherche d’autres femmes, il va te revenir ». Une autre dame d’ajouter : « Moi je ne vais jamais prendre des conneries pour mettre dans mon vagin, parce que le jour où on arrête, le vagin devient comme un barrage, et si l’utilisation est fréquente, ça va devenir comme pour un enfant ».

Et les hommes dans tout ça ?

Nous avons voulu avoir l’avis des hommes sur ce sujet. Même si certains n’ont pas connaissance de ces produits, la plupart, en tout cas, sait de quoi il s’agit, et pense généralement que c’est un moyen pour la femme de tromper son mari.

« Mieux vaut ne pas l’utiliser, parce que ça va se savoir. Les aphrodisiaques ne peuvent pas remplacer le naturel », nous laisse entendre un monsieur. Un autre renchérit : « Si ta femme fait ça sans ton accord, c’est qu’elle triche » et de terminer « mais si tu es au courant et qu’elle veut l’utiliser, il faut qu’elle le fasse de façon rationnelle, sinon le vagin devient comme celui d’une petite fille, et ça peut blesser l’un d’entre vous. En plus le jour où elle ne va pas l’utiliser, elle aura un comportement différent, et c’est ça même qui peut pousser l’homme à la foutre dehors ».

Nos échanges autour de ce phénomène révèlent que l’utilisation de ces « produits » communément dits « Secret ou maggie » est très répandue et pénètre tous les milieux pour diverses raisons : envie de performances sexuelles, être compétitives devant les hommes, résoudre des problèmes de foyers, cacher une infidélité, maîtriser les hommes, etc.,…

Dans ce business, les femmes se laissent convaincre facilement parce que certaines croient souvent à des solutions miracles dans la vie de couple ou dans les relations amoureuses. Il semble difficile de bousculer ces types de convictions, tellement chacun a ses secrets et préfère le garder comme tel.

A chacun d’apprécier !!!

Fatoumata DOUMBIA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here