Discrédit sur le Judiciaire : Le PRVM dénonce l’avis de la Cour Suprême

La Cour Suprême leur avait attribué dans un premier temps six Conseillers au niveau de la commune de Kalabancoro. Mais au final, « ils se retrouvent avec quatre Conseillers communaux », déplorent voire dénoncent les dirigeants du PRVM. N’ayant plus d’autre recours, ils disent ‘’s’en remettre au bon Dieu’’ face à ce qu’ils considèrent comme une injustice. Cette mauvaise perception de la Cour Suprême par le PRVM intervient à un moment où de nombreux Maliens se disent déçus par l’attitude de la Cour Constitutionnelle sur le projet de révision constitutionnelle. Accentuation de la mauvaise image de la Justice, distribution plus que contestée de la justice, les Maliens ne savent plus où donner de la tête.

La Première Dame se fâche

L’incident se serait produit il y a quelques semaines de cela. Une équipe de l’ORTM se rend à Koulouba pour une interview. Juste au moment où l’interview devait commencer, le caméraman braque son projecteur sur la Première Dame. Est-ce parce qu’elle a été surprise, ou encore la lumière était-elle trop éblouissante, toujours est-il que, comme il nous l’a été rapporté, la première Dame n’aurait pu s’empêcher un ‘’éyé mun de nié’’ (chacun pourra traduire à sa manière). La suite : plus d’interview. L’équipe retourne bredouille à Bozola. La scène nous rappelle Sarkozy qui cria à celui qui venait de l’agresser : « Descends-là [de l’arbre] si tu es un homme ! ». Finalement ils ne sont pas si différents que cela,’’ ces hommes et femmes d’en haut’’. Ils devraient pratiquer souvent du Yoga pour pouvoir maîtriser leurs nerfs en toutes circonstances. Et éviter d’utiliser un vocabulaire que l’on croyait jusque-là de l’ordre exclusif d’un certain peuple.

Le Point

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here