Les Brèves – Insécurité à Bamako : Le chroniqueur Madou Kanté échappe à une tentative d’assassinat

Ce 25 juillet 2017, aux environs de 1 heure du matin, le webactiviste et chroniqueur célèbre Madou Kanté dit Maréchal, directeur de « Madou Ka Journal » a échappé belle à une tentative d’assassinat à Boulkassoumbougou. Cette atteinte à la liberté d’expression au Mali a suscité une inquiétude générale au Mali et à l’étranger.
Condamnation unanime de la tentative d’assassinat du chroniqueur Madou Kanté
Suite à la tentative d’assassinat du chroniqueur Madou Kanté dit Maréchal, le gouvernement, à travers les ministères de la Sécurité et de la Protection civile et de l’Economie numérique et de la Communication, le RPM, parti au pouvoir, les membres de la Plateforme « Antè A bana », le parti YELEMA, des personnes ressources etc… ont vivement condamné cette tentative d’assassinat dans notre capitale. Certains partis politiques l’ont fait à travers des communiqués. D’autres à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire, tenue à la Bourse du travail.
Présidence de la Femafoot : L’actuel président Boubacar Baba Diarra se retire de la course
Au sortir de l’Assemblée générale extraordinaire de la Femafoot, tenue le 24 juillet dernier et au cours de laquelle les sanctions frappant certains dirigeants de club ont été levées, un appel à candidature pour l’élection d’un nouveau comité exécutif de la Femafoot, courant octobre 2017,a été lancé. A la suite de cette Assemblée générale, l’actuel président de la Femafoot, l’inspecteur général de police, Boubacar Baba Diarra, a annoncé qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession, lors d’une interview qu’il a accordée à un site sportif de la place. Le président Boubacar Baba Diarra a dit avoir pris cette décision en toute indépendance sans interférence aucune. « Vu mon âge, j’ai décidé de prendre mes distances avec le milieu du football malien, compte tenu du climat actuel. Il y’a eu beaucoup de choses par le passé, il faudra passer la main à quelqu’un d’autre », a-t-il conclu. Une décision sage qu’il aurait dû prendre un peu plus tôt.
Jeux de la Francophonie : Mamadou Chérif Dia honore le Mali
Après avoir remporté la médaille de bronze au concours du triple saut, lundi au stade Félix Houphouet Boigny, le multiple champion du Mali a réalisé un bond de 16,59 m, s’adjugeant ainsi la troisième place de l’épreuve, une place synonyme de médaille de bronze. En effet, ce jeune sportif malien, Mamadou Chérif Dia avait réalisé la même performance lors du dernier Grand prix CAA de Bamako, ce qui prouve à suffisance que la médaille de bronze décrochée le lundi par le jeune sportifs Mamadou Chérif Dia, qui honore ainsi le Mali, n’est pas un fait du hasard.
Primature : Assarid Ag Imbarcaouane, nommé conseiller spécial
L’ancien député de Gao, Assarid Ag Imbarcaouane (21 ans à l’Assemblée nationale), spécialiste des questions ACP/UE, Touareg républicain, homme de paix et de dialogue, a été nommé conseiller spécial du Premier ministre. Son décret a été signé depuis la semaine dernière.
Homme d’expériences sur les questions du Nord- Mali, Assarid jouit d’une grande expérience politique qu’il avait mise au service de la diplomatie parlementaire et de la gestion efficiente de l’Hémicycle. Ce qui fait de lui le secrétaire général de la puissante formation politique ADEMA-PASJ.
Très politique, Assarid fait partir des rares hommes politiques qui ne fâchent jamais et qui réussit les missions à lui confier. Nul sans doute, l’ancien député de Gao saura se mettre à hauteur de missions pour l’intérêt du Mali.
Bonne chance cher Assarid !
==========================
Tombouctou : les bons points de la MINUSMA
Le 20 juillet 2017, le Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, à travers sa Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires, a procédé à la remise de deux projets de préparation à la réinsertion socio-économique et professionnelle des détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction de Tombouctou. Financés pour plus 30.000.000 Francs CFA par le Fonds Fiduciaire (Trust Fund) des Nations Unies en soutien à la paix et à la sécurité au Mali ces projets concernent le maraichage, la menuiserie métallique et la menuiserie bois.
Le premier projet concerne la production maraîchère et l’embouche ovine, financé à plus de 10.000.000 francs CFA. Un jardin maraîcher ainsi qu’une unité de sylviculture et d’embouche ovine ont été réalisé.
Le second a porté sur la réalisation d’un atelier de menuiserie bois et métallique, financé à plus de 15.000.000 francs CFA. D’une durée de quatre mois les différents travaux ont été exécutés par la Section Justice et Corrections, à travers une entreprise locale. « La réussite de ces projets dépend, en effet de l’adhésion des principaux intéressés, mais aussi de la détermination des premiers animateurs de cette Maison d’Arrêt à accompagner les détenus dans la préparation de leur insertion sociale, à savoir les agents pénitentiaires. Je vous exhorte à vous engager toutes et tous pour faire du détenu un acteur et un bénéficiaire du développement et du progrès, » a déclaré Kantara Diawara, Conseiller aux Affaires Juridiques et Administratives au Gouvernorat de Tombouctou, représentant le Chef de l’exécutif régional.
De la mise en œuvre de ces projets en novembre 2017 à nos jour, un certain nombre de détenus et d’agents de l’administration pénitentiaire ont déjà été formés dont : 12 détenus et 4 agents en techniques de production maraichères et en techniques de production des plants ; 4 détenus sont en formation en construction métallique et bois. En 6 mois, 1200 plants d’arbres et 3 tonnes de légumes frais ont été produits, dont 600 kg consommés par les détenus pour améliorer leur alimentation et plus de 2 tonnes de légumes frais commercialisées.
La Rédaction de 22 Septembre
Copyright

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here