Mali : pour la huitième fois de l’année, le Trésor sort sur le marché de l’UEMOA

Le ministre malien des Finances vient de donner son aval pour l'émission d'obligations assimilables du Trésor pour un montant indicatif de 17 milliards de Fcfa sur toute l'étendue de l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Ces adjudications constituent la huitième émission de l'année 2017 du Mali, faisant de ce pays le principal animateur du marché financier sous-régional.

La Direction malienne du Trésor et de la comptabilité publique se redirigera, encore une fois ce 4 août, vers le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour l'adjudication d'obligations assimilables dans le but de lever 17 milliards de francs CFA.

Cette émission de titres -négociables dans tous les pays membres l'UEMOA- vise à mobiliser les ressources en vue d'assurer la couverture des besoins de financement à moyen terme du Trésor public malien. Elle participera par ricochet à l'animation du marché régional des titres de la dette publique, comme l'explique la Direction malienne du Trésor dans une note d'information.

Un taux d'intérêt de 6,15% pour une maturité de 5 ans

L'opération lancée par cette dernière est coordonnée par l'Agence UMOA-Titres qui siège dans la capitale sénégalaise Dakar, avec le concours de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO). D'après l'appel d'offres publié, la valeur nominale unitaire de chaque titre émis est de 10 000 Fcfa, avec un taux d'intérêt de 6,15% pour une maturité de 5 ans. L'annonce de l'UMOA-Titres précise en outre que le remboursement des obligations 5 ans se fera par amortissement annuel constant après un différé de trois ans, alors que le paiement des intérêts se fera annuellement sur la base d'un taux de 6,15% l'an, dès la première année.

Toutefois, l'opération adjudicataire présente quelques «particularités». D'après l'UMOA-Titres, les 25% du montant mis en adjudication sont offerts sous forme d'Offres non compétitives (ONC) aux spécialistes en valeurs du trésor (SVT) habilités de l'émetteur. Autre particularité : si le dépôt des soumissions sera ouvert le 4 août à 9h (GMT) et clôturé le même jour à 10h30, à travers l'application SAGETIL-UMOA, la date de valeur des offres a été par contre fixée au 8 août 2017 et la date d'échéance fixée au dimanche 7 août 2022.

Le premier animateur du marché sous-régional
Si par le passé, le Mali s'est toujours appuyé sur les investissements étrangers pour soutenir ses besoins en financement, il n'hésitera pas, dès 2003, à changer de stratégie en optant pour la diversification de ses sources de financement, avec le recours au marché des titres publics par l'émission de bons et obligations du Trésor.

D'ailleurs, cette nouvelle émission est la 8e opération d'emprunt sur que les autorités financières maliennes lancent sur le marché des titres de l'UMEOA.

«Du début de ses interventions à nos jours, le Mali a effectué au total 88 émissions dont 60 en bons du Trésor, 26 obligations du Trésor et deux emprunts obligataires par Appel public à l'Epargne. Le pays a ainsi mobilisé 1 780,7 milliards de Fcfa en bons du Trésor, 749,8 milliards en obligations du Trésor et 200 milliards par Appel public à l'Epargne, ce qui fait de lui l'un des principaux animateurs du marché financier sous-régional», résume l'UMOA-Titres dans sa note d'information de ce 27 juillet.
L'agence précise également que du 1er janvier 2013 à ce jour, le Trésor public du Mali a mobilisé, sur le marché financier de l'UEMOA et à travers les émissions de bons du Trésor, pas moins de 1 108,8 milliards de Fcfa -sur les 1 013 milliards escomptés- et a enregistré 1 532,5 milliards de Fcfa de soumission, soit un ratio de couverture des montants mis en adjudication de 151,28%.

Par Emmanuel Atcha


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here