Master en Santé Publique : le Pr. Feu Moussa Traoré célébré par la 4eme promotion

Le samedi 29 juillet, le Département d’Enseignement et de Recherche en Santé Publique (DERSP) a procédé à la cérémonie de sortie de sa 4eme promotion. La dite cérémonie s’est déroulée dans l’amphithéâtre de 1000 place de la FMOS-FAPH/USTTB. Elle était co-présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Public et le représentant du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Diallo, en plus des responsables de l’université.

Le Doyen de la FMOS, Seydou Doumbia, l’un des acteurs clé de la santé publique au Mali prendra en premier la parole pour souhaiter la bienvenue aux invités. Selon lui, la faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) et la faculté de pharmacie (FAPH), de l’université des sciences des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) ont beaucoup contribué à la formation de médecins et de pharmaciens.

Parlant du Master en Santé Publique, l’enseignant le juge de « réussite », malgré son jeune âge, 6 ans d’existence. Et de profiter de l’occasion pour inviter le ministre de la santé à accompagner d’avantage le programme de formation des médecins communautaires. A l’en croire, c’est d’une très grande importance pour le Mali. ‘’Je remercie du fond du cœur l’université Johns Hopkins des USA, l’université de Bordeaux, l’UNICEF, l’Institut Royal de Tropiques (KIT) d’Amsterdam, l’Union Européenne, l’OMS…’’, conclut, le professeur Doumbia.

‘’Le Master en Santé Publique offre une formation de base, en Santé publique dont les deux premiers semestres constituent le tronc commun. La deuxième année est structurée en trois options : Epidémiologie, Santé Communautaire et Nutrition’ ’précise le chef de DER en Santé Public.

La promotion baptisée feu Moussa Traoré comprend 30 membres : 16 nutritionnistes, 09 épidémiologistes et 05 médecins en Santé Communautaire. Le chef de DER a profité de l’occasion pour saluer tous les récipiendaires avec des mentions spéciales pour les 3 Majors. Il s’agit notamment du Dr Edou Guindo en Nutrition, Dr Mahamadou Hamady Assadou en Epidémiologie et Dr Daouda Simpara en Santé Communautaire.

Aux dires du chef de DER, le DERSP considère le Master en Santé Publique comme une chance pour notre pays avec, et une plus-value pour notre sous-région. Des étudiants venus de la Guinée, du Togo, du Niger et de la Côte d’Ivoire bénéficient du programme. Il a ensuite mis l’accent sur le parcours de feu Pr. Moussa Traoré, un homme qui à l’en croire aurait gagné son pari dans le cadre de la promotion et l’épanouissement de notre système éducatif et socio-sanitaire. Il citera ensuite les acquis de l’homme parmi lesquels, la formation de plusieurs médecins, la construction du bâtiment qui abrite le master…

Madame Traoré Jeannette épouse de feu Moussa Traoré, était « très honorée », elle a remercié les uns et les autres pour avoir pensé à son défunt mari.

Le ministre de la santé et de l’hygiène public après avoir remis les attestations des trois majors, dira qu’il est animé d’un sentiment de joie immense. Pour lui, Moussa Traoré n’est pas mort car ses élèves, sa famille sont là pour continuer son œuvre. Le Pr. Samba Sow rappelle le soulagement apporté par ce master ‘’Peu de cadres avaient la possibilité d’aller au Benin ou ailleurs pour se former en Santé Publique. Le coût de la formation d’une personne à l’extérieur pourrait former au moins 5 personnes ici sur place’’, a-t-il précisé. Et de promettre le soutien de son département pour la poursuite des efforts engagés. Tout comme ses prédécesseurs, il a évoqué les qualités de feu Moussa Traoré. Avant d’inviter les lauréats au service patriotique.

KANTAO Drissa

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here