Agression criminelle contre Madou, le chroniqueur

J'avais décidé d'être moins présent sur les réseaux sociaux et m'atteler à d'autres chantiers (édition de mes écrits et autres recherches), mais face à l'attaque criminelle contre le chroniqueur Madou, je ne peux me taire. Je condamne de toutes mes forces cette agression criminelle. Ici même, j'avais critiqué les propos du jeune qui avait osé dire que le sang va couler. Le Mali commun n'acceptera pas ce genre de TERRORISME.

Fidèle à mes habitudes, quand je ne maîtrise pas tous les enjeux et les raisons, je ne m'aventure pas dans des hypothèses sur les raisons de l'agression. Je dis tout simplement que devait être arrêté le jour même celui qui a publiquement dit que le sang va couler. Une fois de plus, je condamne ce terrorisme et souhaite prompt rétablissement au blessé (sur qui on a tiré avec des balles).

Les enquêtes doivent aboutir et arrêter les auteurs de ce terrorisme nouveau. La démocratie malienne est un acquis commun. Personne ne la prendra en otage. Nous sommes tous des Maliens...et devons savoir préserver, comme je l'écris souvent ici, les équilibres dans ce pays déjà fragilisé par la crise de 2012. Je ne partage pas forcément tout ce qui se dit dans certaines vidéos, même pas de Madou et de Ras seuls, mais de pleins d'infos (souvent non vérifiées ou sujets traités avec légèreté), mais une société ne peut avancer sans critiques, sans autocritique, la démocratie, par delà la liberté d'expression, doit nous permettre de faire émerger L’INTÉRÊT GÉNÉRAL.

Or, les chroniqueurs traitent souvent de sujets qui intéressent tous ceux qui veulent que le Mali progresse (lutte contre la corruption, justice sociale, situation du pays) bien que je ne partage pas certaines manières de le dire. Je l'ai déjà écrit, ayant été journaliste, je n'aborderais pas des sujets (ce qu'on appelle le traitement de l'info), comme le font certains chroniqueurs et même beaucoup de citoyens sur les réseaux sociaux. Mais je suis contre le fait d'empêcher les gens de s'exprimer à plus forte raison les "terroriser". Quand quelqu'un vous diffame ou met en mal votre réputation, vous avez le droit et la possibilité de l'attaquer en justice.

Yaya TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here