Campement Kangaba : le Premier ministre rencontre les hommes de médias

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a rencontré, à l’occasion de ses 100 jours à la tête du gouvernement, les représentants de la presse nationale et internationale autour d’un déjeuner de l’amitié. C’était le samedi 29 juillet au campement Kangaba.

À travers cette rencontre au campement Kangaba, le Premier ministre entendait, au nom du peuple malien et du gouvernement, témoigner aux promoteurs Mariame Montaut et Hervé Depardieu son soutien constant.

Dans son mot de bienvenue, Abdoulaye Idrissa Maïga a déclaré que les 100 jours passés à la tête du gouvernement ne sont pas pour lui un argument suffisant pour des libations. Mais au contraire, il s’agit d’un moment de prise de conscience plus aigüe dont il prend à témoin pour réaffirmer sa détermination inflexible à faire face aux défis auxquels le Mali est confronté en ces temps particulièrement difficiles. Parmi ces défis, il a cité celui pour ramener la paix, le défi de l’aspiration profonde de tous les Maliens à vivre des conditions de vie plus gratifiantes.

Aux dires du Premier ministre, ces défis appellent la mobilisation du gouvernement, mais aussi de tous les Maliens. «Je vous y convie dans l’entente, dans la fraternité, dans la solidarité entre tous. Car ce qui nous unit est infiniment plus important que tout le reste», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Abdoulaye Idrissa Maïga a salué les efforts des hommes de médias dans leur engagement au service du peuple, avant de les exhorter à poursuivre ces efforts dans le respect des règles d’éthique de la profession, mais aussi de morale en tant que citoyens conscients des droits et devoirs au sein de la société. «Sans le respect de normes intangibles, tout ce que vous seriez amenés à entreprendre est inexorablement voué à être dérisoire», a-t-il conclu.

La promotrice du campement Kangaba, Mariame Montaut a remercié le Premier ministre d’avoir choisi le campement pour cette rencontre, tout en décalant que «nous ne pouvons pas laisser la barbarie vaincre. Nous ne pouvons céder à la peur».

Il faut noter que le 18 juin 2017, des assaillants ont pris d’assaut le campement Kangaba faisant 5 morts et des dégâts considérables avoisinant 30 millions de Fcfa.

Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here