Ce n’est pas parce que Macron se trompe qu’il a tort

Le président français se trompe lorsqu’il prétend la forte natalité être le pire fléau de l’Afrique. Cela est contraire au bon sens économique. Historiquement, les pays à forte densité se sont plus vite industrialisés et l’Afrique qui a la plus faible densité est le continent le moins développé.
En Afrique comme en Europe, les pays les plus pauvres sont les moins peuplés et les plus riches sont les plus peuplés. Là où il n’a pas tort, c’est le contexte où la question fut posée : un journaliste africain demande (comme s’il avait crédit sur Macron) : «Il faut un plan Marshall pour l’Afrique, concrètement quelle sera votre contribution ?» En essence, Macron répond : Vous voulez faire des enfants et compter sur les autres pour les nourrir. Voilà : nous quémandons notre subsistance, mais voulons être traités avec respect.

Cela me rappelle ce jeune soldat : plusieurs inconnus (djinn ?) qu’il croisait lui disaient qu’il épouserait une femme nommée Fatouma. Comme par hasard, en station à Gao (où il y a le plus de Fatouma au monde) il fut comblé. De retour à Bamako, il vient quérir mon aide et je lui dis, le croyant célibataire, que c’était une bonne chose, quand il m’annonce qu’en fait elle sera sa seconde épouse et qu’il voulait que je paye sa dot….Les amis, on ne peut compter sur autrui même pour épouser deux femmes (ce que moi-même je n’ai pas).

À un moment, il faudra que l’Afrique choisisse entre tendre la main et être respectée. Ce n’est pas facile et ceux qui veulent que nous restions des consommateurs indigents de leurs produits, voudront nous en empêcher. Mais, mais, mais, nous resterons méprisés tant que notre avenir et notre développement seront liés à la pitié des autres pays. Dieu veille.

Madani TALL

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here