Comme lors d’un sommet : Ras Bath accueilli en véritable héro !

Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath a enfin signé hier son retour au bercail. Retour triomphal. Il revient d’une tournée en Europe : Espagne, France, Allemagne et Italie. Dans ces pays, le célèbre chroniqueur a tenu une série de meetings. Occasion pour lui de dénoncer la mauvaise gouvernance au Mali et expliquer le sens du combat mené par la plateforme ” An Tè, A Bana ” contre le projet de révision constitutionnelle initié par le président Ibrahim Boubacar Keïta. Un projet de révision qui divise les Maliens et fait peser de grosses menaces sur la stabilité du pays.

Pour rappel, la semaine dernière, le tribunal de la commune IV a condamné le chroniqueur à un an d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 100 000 F CFA pour ” incitation à la désobéissance des troupes “. Mais depuis Almeria Rocetas (Espagne), où il a animé son dernier meeting contre la révision constitutionnelle, il a annoncé son arrivée hier à Bamako et s’est dit prêt à être emprisonné. Dès lors, les partisans du jeune Bathily ont promis de lui réserver un accueil triomphal. Et ils ont tenu promesse. Jamais un citoyen ordinaire n’a bénéficié d’une telle mobilisation, malgré le déploiement d’agents des forces de l’ordre à l’aéroport international Modibo Keïta.

A son retour donc, Ras Bath a animé un meeting à la Bourse du travail.

Grand Meeting d’information de la plateforme AN TE ABANA

Les membres de la plateforme An te A BANA ont accueilli chaleureusement le chroniqueur Ras Bath. De retour d’une tournée européenne. A son honneur, ils ont organisé un meeting grandiose sur l’esplanade de la bourse du travail, ce jeudi 03 aout. Sur le podium, les intervenants ont dénoncé les tares du régime et ont réitéré leur demande à IBK de rejeter le projet de révision de la constitution.

Avant l’arrivée de Ras Bath, la patience frôlait l’insupportable. Le public était très agité. Le moindre coup de klaxon d’un passant faisait sursauter le public. Apparemment, les fans avaient soif des paroles de leur leader préféré. A son arrivée devant l’esplanade, debout à l’arrière d’un pick-up, le chroniqueur Ras Bath soulève son bras à l’air, le poignet fermé comme un victorieux. Le public répéta le même geste mais en criant.

A sa prise de parole, Ras Bath dénoncera la dilapidation des deniers publics par Me Kassoum TAPO, le ministre des droits de l’homme et de la reforme de l’Etat. ”Kassim tipo tipo a pris 600 millions de fcfa dans la caisse de l’Etat pour payer les services d’un avocat français alors qu’il ya plus de 500 juges compétents au Mali” déclare Ras Bath.

Nous y reviendrons dans notre prochaine parution.

Sory Ibrahim TRAORE

Mme Sarré Assétou DJIRE

Collaboratrice

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here