Lettre ouverte : A Son Excellence Monsieur le Président de la République

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Ibrahim Boubacar Keïta.

Nous, femmes de la Sous-Section II de Lafiabougou, vous rappelle que nous sommes parmi les membres fondateurs du Rassemblement pour le Mali (RPM).

Nous vous informons que depuis votre accession à la Magistrature suprême de notre pays en 2013, la section IV RPM du District de Bamako nous a carrément marginalisé. Aujourd’hui, nous ignorons la raison qui a motivé notre mise à l’écart de toutes les activités du parti.

Après ce constat amère, nous avons adressé une correspondance à la Section afin de s’informer sur leur attitude vis-à-vis de notre Sous-Section qui pourtant a activement participé à votre victoire éclatante lors de la présidentielle de 2013. Malheureusement Monsieur le Président de la République, cette lettre est restée sans réponse.

Excellence Monsieur le Président de la République, pour la cohésion et l’unité tant prônée par votre Excellence au sein du parti RPM, nous avons adressé plus de dix (10) lettres au Bureau Politique de la Section qui sont toutes restées muettes. Aussi, des correspondances ont été adressées au Bureau Politique National pour leur faire part de cette marginalisation dont nous sommes victimes en Commune IV. Peine perdue jusqu’à nos jours.

Déçus par cet état de fait malgré notre ferme conviction de participer activement à la construction de ce pays sous votre Gouvernance, nous avions pris la décision un moment donné, après maintes concertations, de démissionner du parti RPM. N’eut été le courage et l’intervention du Dr Abdourahamane Sylla, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, cette décision serait exécutée. Ce dernier, ayant appris la nouvelle, n’a ménagé aucun effort pour nous faire revenir sur notre décision. Dès lors, Excellence Monsieur le Président de la République, notre marginalisation a pris une tournure indescriptible.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, au moment de la conception des listes pour les Communales du 20 novembre 2016, la section IV a tout mis en œuvre pour nous mettre de côté. Et nous sommes allés sur une liste indépendante, à savoir : ” Siguida Bara “. Avec cette liste, nous avons eu trois (3) conseillers communaux.

Excellence Monsieur Président, cet exploit, qui devrait être un honneur et une fierté pour la Section, a fait des mécontents. Pour preuve, au moment de la composition des conseillers pour la majorité, la section IV n’a pas accepté de nous consulter. Ainsi, ce manque de considération de la part de la section IV est, entre autres, des motivations qui nous a motivé de composer avec d’autres formations politiques.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, nous vous sollicitons afin que vous mettiez votre sagesse et votre clairvoyance au service de la Section IV RPM du District de Bamako. Sinon, notre parti le Rassemblement pour la Mali (RPM) ira à l’élection présidentielle de 2018 en rang dispersé. Ce qui n’honore pas le parti que vous avez présidé pendant une décennie. Monsieur le Président, notre patience a atteint ses limites.

Comptant sur votre bonne compréhension, veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de notre profond respect.

Mme Cissé Mariam SOGORÉ

Mairie Lafiabougou I – District de Bamako

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here