Moussa Ag Infahi Dg de la police nationale à la sortie du contingent 2016-2017: « Le policier a plus de devoirs et d’interdiction que de droits … »

Le nouveau contingent de la police nationale au titre de l’année 2016-2017 composée de 2 224 éléments est désormais apte à servir. La cérémonie consacrant sa sortie officielle s’est tenue, le mardi 1er août dernier, dans la cour de l’Ecole nationale de la Police en présence de plusieurs membres du gouvernement. Prodiguant des conseils aux 2 224 nouveaux agents, le Dg de la police nationale, Moussa Ag Infahi a déclaré « qu’ils ont plus de devoirs et d’interdictions que de droits ».

Après seize mois de formation technique, tactique et physique intense, 2 224 éléments de la police nationale ont été déclarés opérationnels par leur hiérarchie. Parmi les 2 224 éléments, figurent 16 élèves commissaires, 8 élèves inspecteurs et 2200 élèves sous-officiers. Ces nouveaux agents de police après leur sortie officielle devront effectuer un stage professionnel d’un an. De quoi étoffer l’effectif des forces de sécurité maliennes pour faire face au défi sécuritaire.

Comme d’habitude, les trois promotions portent chacune le nom des hommes qui ont marqué l’histoire de la police. Ainsi la promotion des élèves commissaires a été baptisée Feu Général Sada Samaké, celle des élèves inspecteurs feu Amadou Sangaré. Tandis que celle des élèves sous-officiers porte le nom de l’Adjudant-chef major Kandia Kouyaté. Une manière symbolique pour la police nationale de rendre hommage à ces derniers pour leurs efforts. Parlant de feu, Gal. Sada Samaké, le DG de la police nationale, Moussa Ag Infahi, dira qu’il était doté d’une capacité et d’un sens aigus de responsabilité. « C’est d’ailleurs sous sa tutelle en 1993 que la police nationale est revenue à son statut civil accompagnant ainsi la nouvelle heure démocratique suite à la révolution de mars 1991 » a-t-il rappelé.

Quant à feu commissionnaire divisionnaire Amadou Sangaré, il dira que celui-ci avait l’amour du métier et que son obsession était de transmettre le pouvoir. S’agissant de l’Adjudant-chef major Kandia Kouyaté, il rappellera qu’elle est parvenue, de par son dynamisme et sa volonté, à mettre fin au mythe, en devenant la première femme motoriste dans l’escorte du président Modibo Keïta.

Par ailleurs, le Dg Moussa Ag Infahi, a souligné que ces trois promotions correspondent aux trois corps qui forment la structure de la police nationale. Selon lui, les fonctionnaires du corps de commissaire ont pour vocation d’assurer au plus haut niveau les fonctions de conception et de coordination, d’encadrement technique administratif judiciaire et de recherche relatifs aux activités de la police nationale. Tandis que, dit-il, les fonctionnaires du corps des inspecteurs ont vocation à assurer sous l’autorité des commissaires de police des enquêtes judiciaires, administratives des missions de renseignement et de surveillance, de maintien ou de rétablissement de l’ordre publique et toute mission concourante au fonctionnement de la Police Nationale.

S’agissant du corps des sous-officiers, il dira qu’il a pour vocation d’assurer sous l’autorité des commissaires et des inspecteurs de police la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que le maintien et le rétablissement de l’ordre public, le renseignement, la surveillance et le respect des lois et règlements. Pour leur gouverne, il rappellera que les valeurs cardinales qui ont inspiré leurs parrains, c’étaient de servir l’Etat avec loyauté et intégrité.

A noter que l’évènement était présidé par le ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, Gal Salif Traoré en présence de ses collègues de la Justice, Garde des Sceaux, Me Mamadou Ismaël Konaté et de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop.

Par Moïse Keïta

Le Sursaut du 7 Aout 2017

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here