Timide mise en œuvre de l’accord : Tant que les groupes armés dictent leurs lois à l’État, il n’y aura pas de paix

L’accord est inapplicable du fait même de mettre l’ÉTAT au même niveau d’exigence que les groupes armés. Aucun pays n’a reçu à ramener la paix chez lui sans un État fort. En Côte d’’Ivoire, Alassane Ouattara a reçu à ramener la paix dans son pays à grâce à la soumission des groupes à l’État une fois élu.

Au Mali, c’est le contraire, les groupes armés dictent leurs lois à l’État.

Des groupes armés, comme tous les groupes armés du monde, n’ont pas intérêt à la paix à cause des sommes colossales qu’ils tirent des différents trafics. Que l’État du Mali s’assume c’est la seule solution.

Le Mali doit mettre sa diplomatie au service de la cause du Mali attaqué par des hommes d’affaires des grandes puissances, particulièrement la France, qui veut diviser notre pays.

Les autorités maliennes et plus précisément le président de la République, IBK doivent se réveiller enfin. A l’image de son mentor Alpha Oumar Konaré qui s’est utilisé sa conviction panafricaine pour repousser les charognards des ressources minières de l’Afrique. « Les Etats n’ont pas d’amis, mais des intérêts », a-t-on coutume de dire. Chaque État profite de la faiblesse de l’autre.

Actuellement l’État du MALI est faible à cause de la faiblesse de ses autorités plombées par plusieurs affaires sulfureuses.

Que notre pays doit se chercher rapidement un homme politique d’une autre envergure pour relever la tête. Que l’Etat s’assume est la seule solution pour ramener la paix !

Moussa Mamadou Bagayoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here