Appels à candidatures de radios privées : la HAC examine les dossiers !

La grande salle de conférence de la maison de la presse, à servir de cadre pour abriter le lancement de la deuxième phase du processus d’appel à Candidature des radios privées et diffuseurs. C’était avec Gaoussou Drabo et Aliou Djim tous commissaires de la HAC.

Ce Lancement a eu lieu ce jeudi 03 Aout 2017, organisé par HAC (La Haute Autorité de la Communication). Avec la présence des Membres de la HAC, le président de la Maison de la presse les candidats, les invités et la presse.

Ce lancement s’inscrit dans la continuité du processus d’appels à candidature portant sur l’établissement et l’exploitation de nouveau services privés de la communication. Ce processus lancé le 13 juin dernier concernent notamment les radios privées non commerciales et commerciales ainsi que les entreprises de réseau de diffusion, encore appelées diffuseurs operateurs multiplex. Pour les radios toutes typologies confondues, 57 fréquences ont été mises en jeu sur toute l’étendue du territoire national du Mali. Ces fréquences se répartissaient entre 48 sites géographiques.

Entre le 13 juin 2017 et le 13 juillet 2017 à minuit, date limite de dépôt, 113 dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la HAC. Ces dossiers se répartissent ainsi :

Région de Kayes 14 dossiers , Région de Koulikoro 19 , Région de Sikasso 18, Région de Ségou, 18, Région Mopti 3, Région de Tombouctou 5, Région de Gao 3, Région de Taoudenit 1 et le District de Bamako avec 32 dossiers, les Régions de Kidal et Ménaka n’ont aucun dossier pour le moment.

Conformément aux dispositions de l’actuel cadre législatif et réglementaire, les diffuseurs /opérateurs de multiplex doivent assurer la diffusion et le multiplexage des programmes des télévisions privées par voie hertzienne terrestre. Pour ces entreprises, la HAC a mis en jeu 3 autorisations. A cela 4 dossiers ont été enregistrés.

Depuis hier lundi 7 Aout, la HAC devrait entamer le processus d’instruction des dossiers. Pour ce faire, ainsi qu’en donnent les dispositions de son règlement intérieur, l’organe de régulation s’adjoindra le concours d’expertises extérieures. L’apport de celle-ci constitue une garantie supplémentaire pour que l’instruction des dossiers se fasse de manière méticuleuse et objective.

Les spécialistes en question ont été en effet choisis, leurs compétences avérées et pour leur totale neutralité par rapport aux différents acteurs de l’audiovisuel malien. Il est essentiel de préciser que les experts ne disposent pas de voix délibérative et se limiteront à communiquer leurs appréciations à la HAC. La décision finale est prise par le collège de la Haute Autorité de la Communication au terme de ses délibérations.

La HAC n’ignore pas les attentes suscitées par les appels à candidatures. Elle sait également qu’il reste encore de fortes demandes à prendre en compte en ce qui concerne l’établissement et l’exploitation de nouvelles radios privées et de nouvelles télévisions privées. Elle peut assurer qu’elle déploiera les efforts nécessaires pour donner réponse à ces attentes et à ces demandes. La HAC manifeste également son attachement à tout ce qui peut contribuer à la qualité du paysage audiovisuel du Mali.

Hervé N’Depo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here