Enjeux d’optimisation des réseaux de télécommunications : Faire du Mali un hub technologique ouest-africain

En prélude au forum «Invest in Mali», prévu à Bamako les 7 et 8 décembre 2017, le ministère de la Promotion de l’investissement et du Secteur Privé en collaboration avec celui de l’Economie Numérique et de la Communication, a organisé le jeudi 3 août 2017 à l’hôtel Radisson une rencontre d’échanges. Avec comme thème : «Enjeux d’optimisation des réseaux de télécommunications au Mali», ce rendez-vous du donner et du recevoir avait pour objectif de promouvoir les investissements nationaux et étrangers dans les secteurs porteurs de notre économie afin de faire du Mali un hub technologique ouest-africain. 

En plus des ministres en charge de la Promotion de l’Investissement et celui de l’Economie Numérique, on notait la présence à cette rencontre du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, M. Tiénan Coulibaly et du PDG de la société Global Technologies, M. Jean-Paul Steinitz.

Ainsi, pour M. Konimba Sidibé, ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur Privé, «dans la perspective du Forum « Invest in Mali », il est prévu une série de conférences thématiques dont l’une est dédiée aux télécommunications». L’appel  a été lancé par le ministre Sidibé, lors des Journées financières Internationales de Paris, à la société GLOBAL Technologies, de venir au Mali à la découverte des opportunités qu’offre le secteur des Télécommunications. D’où la tenue de la présente rencontre qui a permis aux participants  d’évoquer comment promouvoir les investissements dans le secteur des télécommunications au Mali. Et cela à travers plusieurs sujets comme, entre autres, l’accompagnement des opérateurs fixes et mobiles afin de mieux couvrir le territoire national grâce à l’expertise en VSAT, le projet de déploiement de la fibre optique et la rédaction de schémas directeurs.

Toujours, pour le ministre Konimba Sidibé, le Secteur de la Télécommunication au Mali est marqué par une hausse de la demande du secteur privé en haut débit. Il soulignera la nécessité de généraliser les équipements en ordinateurs et autres matériels électroniques au sein des classes moyennes par le développement des entreprises technologiques portées par la révolution Start-up et le fort taux de pénétration du mobile. Plus loin, le ministre rappellera que «la clé d’un accroissement des investissements dans les infrastructures est une facilitation de l’environnement économique en faveur des opérateurs et la mobilisation d’expertises adaptées et innovantes à même de convertir les défis du Mali en opportunités et atouts de développement».

 

Faire du Mali un hub technologique ouest-africain

Quant au ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, M. Arouna Modibo Touré, il a insisté sur le rôle prépondérant que joue le développement des télécommunications au Mali. Pour lui, ce secteur est prioritaire pour le Gouvernement qui ambitionne d’y drainer un flux important de capitaux.

Pour sa part, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a précisé que la multiplicité des offres et services doit se conjuguer à des efforts pour hausser la qualité des infrastructures filaires à l’aune des attentes des clients. Occasion pour le ministre de demander des solutions innovantes à même d’offrir un volume plus important de data à des coûts raisonnables.

Pour le Directeur Général de Orange Mali, M. Alassane Dieng, «l’émergence de technologies alternatives d’accès à internet haut débit telles que VSAT, 3G, 3G+ et le Wi MAX rendent possible le saut digital du Mali pour faire du pays un hub technologique ouest-africain».

«Le Mali tout comme l’Afrique de façon générale, connait actuellement une période de croissance économique et de transformation soutenue due principalement à l’augmentation de sa population et au développement de son économie qui se diversifie en plus. Il faut donc investir dans la qualité des infrastructures, et cela constitue un enjeu prioritaire de développement », constate le Directeur Général de Sotelma Malitel, M. Abdel Aziz Beddini.

Pour renforcer cet élan, un investissement massif dans les infrastructures s’impose, estiment les responsables de GLOBAL Technologies, qui souligneront que leur ambition est de faire du Mali, un hub technologique.

Le Président de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes, M. Cheikh Sidi Mohamed Nimaga fera remarquer que, face à la croissance du continent africain, le développement des infrastructures de télécommunications demeure une nécessite.

Notons enfin que GLOBAL Technologies est une entreprise française spécialisée dans le conseil, le déploiement, la formation et l’ingénierie. Elle  intervient en Afrique et renforce constamment ses positions sur les marchés internationaux. La société opère actuellement dans plusieurs pays à travers le monde et  regroupe environ 250 spécialistes de haut niveau, ce qui permet au groupe de fournir un véritable service local à tous les niveaux et à tous ses clients.

Dieudonné Tembely

[email protected]


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here