Que son ambassadrice lise bien Ça !!! La France exagère !

Après le sit-in devant l’ambassade de France au Mali pour dénoncer l’ingérence de Paris dans la crise sécuritaire qui secoue notre pays depuis plusieurs années, et singulièrement la situation qui prévaut à Kidal, l’ambassadrice de France au Mali a publié un communiqué dans lequel elle rejette toute ingérence des autorités Françaises sous quelque forme que ce soit. Personnellement, lorsque j’ai lu ledit communiqué, j’en ai beaucoup rigolé. Et J’avoue que je voulais m’abstenir de tout commentaire du communiqué malgré la profonde colère que j’ai ressentie après lecture. Mais, mon amour profond pour le Mali me pousse finalement à sortir de mon silence.

Cependant, le communiqué indique qu’il s’agit juste des “allégations” qui n’ont aucun fondement. Alors, je voudrais que l’ambassadrice du pays légendaire des droits de l’homme nous explique clairement et sans démagogie ces faits:

– le traitement particulier du cas de Kidal qui, jusqu’à preuve du contraire, reste une ville malienne.

– l’opposition manifeste de Paris à l’entrée de l’armée malienne dans la ville de Kidal pour des raisons inavouées.

– le caractère douteux, fallacieux et mafieux des relations entre la force Barkhane et certains groupes armés, notamment la CMA.

– la négligence manifeste de la MINUSMA et de Barkhane face aux attaques des populations civiles de certaines localités par des groupuscules terroristes.

– le désarmement incongru du GATIA par la force Barkhane au profit de la CMA.

– le laxisme ou l’attitude saugrenue de la MINUSMA et Barkhane à chaque fois que des populations civiles sont injustement attaquées par certains groupes armés.

– le non désarmement des groupes armés qui était pourtant l’un des points cruciaux pour la mise en œuvre de l’accord d’Alger.

– Certaines opérations militaires inexpliquées et injustifiées des forces Françaises présentes sur le terrain.

– l’isolement injuste et inacceptable de l’armée malienne lors de plusieurs opérations militaires de Barkhane dans plusieurs localités du Nord.

Ceux-ci sont des faits avérés qui expliquent largement l’ingérence du pays légendaire des droits de l’homme dans la crise malienne.

En conclusion, que les autorités françaises sachent que la jeunesse consciente ne restera plus les bras croisés et qu’elle fera désormais tout pour que toutes les forces d’occupation soient chassées du Mali afin que notre pays retrouve sa stabilité et son unité.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here