Les grands chantiers du programme de développement de l’irrigation de bassin du Bani et à Selingue (PDI-BS)

Les responsables du Programme de Développement de l’Irrigation de Bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS) et le Directeur National du Génie Rural en la personne de Adama DIARRA ont multiplié des missions de supervision des grands chantiers de leur programme. L’objectif de ces différentes missions était de suivre l’état d’exécution des travaux en vue de pendre des mesures idoines pour la saison hivernale. Les missions ont constaté l’avancé des travaux sur le délai avec satisfaction.

L’ouvrage régulateur de pondori qui avait été dégradé par de fortes pluies durant l’hivernage passé est aujourd’hui rétabli à 80% avec une prévision de 100% pour les visiteurs qui passeront dans une semaine après. Cette correction est l’instruction du coordinateur Soumaila samaké à l’entreprise avec augmentation de la résistance. Selon lui, tant que la réception définitive n’est pas faite l’ouvrage reste sous garantie de l’entreprise.

LE SEUIL DE DJENNE

Au barrage seuil de Djenné, les congés techniques sur le chantier que d’aucuns avaient conclus en un arrêt du programme se justifient par l’attente des équipements hydromécaniques alors en fabrication en Corée. Le seuil Comprend sept passes ou travées sur lesquelles cinq sont complètement finies. Au total sur 196 vannes réceptionnées, 126 ont été placées. Le batardeau déjà réalisé pour les cinq passes est prolongé pour couvrir les deux dernières. A la date d’aujourd’hui le taux d’exécution des travaux hydromécanique du seuil de Djenné est de 77,83% sur un délai consommé 50%. La troisième partie qui consiste à installer le pont sera effective en 2018 inchallah.

LE CENTRE COMMUNAUTAIRE DE DJENNE

Une route de 30 km de long assure la liaison Djenné – village de Sarantomo où une plaine d’environ 1 000 ha a été aménagée en maitrise totale de l’eau. Alors, faciliter la production, la commercialisation et la consommation, le PDI-BS a créée un centre communautaire. Ce centre agro-business assurera la mise en valeur de l’ensemble de toutes les chaines de valeur. Il servira de lieu de brassage entre les producteurs, consommateurs, commerçants et autres. Le centre disposera non seulement des intrants agricoles mais aussi d’un kit de matériel qui sera loué par soit les opérateurs économiques, les producteurs ou soit confié à un GIE. Le centre servira de chaine de froid pour la conservation des produits laitiers et de la pêche. A l’heure actuelle les travaux du centre est avancé à 49,34% pour un délai consommé de 122,77%,un retard du au changement du premier site suivi des études.

S’agissant de l’Unité Locale de Gestion du Programme de Djenné dont la construction est confiée au groupement d’entreprises (EAK/ESC/EIT) , le constat fait ressortir un taux global de 44,64% avec les avancements suivants : logement coordinateur 68% ; annexe coordinateur 72% ; loge gardien et poste de garde 45% ; parking auto 64% ; château d’eau 36,97% ; clôture 76% .

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here