Mouvement Social pour le Renouveau –MSR : L’ORTM censure l’article 118

Après avoir essuyé plein de critiques suite à sa non couverture de la marche des ‘’anti révision’’, l’ORTM a bien voulu corriger le tir avec le parti Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) d’Aboubacar A. Touré.

L’équipe de Bozola est restée jusqu’à la fin de la conférence-débat, organisée par le parti pour simplement éclairer la lanterne de la population et de ses militants sur le projet de Révision Constitutionnelle.

L’élément a également été diffusé à deux reprises. Mais sans le point essentiel, en l’occurrence l’article 118 que le conférencier, Bréhima Fomba, a décrypté à la grande satisfaction de l’assistance. En somme, l’ORTM diffuse, tout en évitant soigneusement ce qui pourrait aider la population à mieux se situer par rapport au débat en cours. Le grand enseignement de tout cela est qu’il est grand temps que la classe politique et la société civile exigent une réforme profonde des médias d’Etat, dits abusivement « publics ». Pour retrouver l’équilibre entre les différentes forces ou tendances, il n’y a pas mille et une solutions.

Le sort des responsables de ces médias ne doit pas être entre les mains de l’Exécutif, ou du seul Exécutif. Il faut trouver un mécanisme qui les protège contre les abus éventuels, alors qu’ils ne feraient que leur travail. En attendant, pour paraphraser, « les hommes de médias d’Etat continueront à avoir leur plume et leur bouche dans le ventre ». Instinct de survie oblige, les héros et autres kamikazes courant peu la rue sous nos cieux africains et surtout maliens.

Le Point

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here