Course à la présidence de la FEMAFOOT : Notre confrère Alassane Souleymane dans les starting-blocks

La course pour la présidence de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) est désormais lancée. Parmi les candidats, notre confrère Alassane Souleymane de l’ORTM.

A la date du 8 août dernier, date de clôture du dépôt des dossiers de candidatures à la course pour la succession à Boubacar Baba Diarra, 11 dossiers ont été reçus par la Commission Electorale mise en place à cet effet. Il s’agit des dossiers de candidatures de Habba Bah, Mamadou Makadji, Salaha Baby (président de la ligue de Tombouctou), Me Famakan Dembelé, Mamoutou Touré dit Bavieux (premier vice-président du bureau sortant), Ibrahim Doumbia (ex président de la Ligue de Bamako), Dianguina Keita, Aliou Sangaré, Amadou Mahamane Sangho, Rafan Sidibé et Alassane Souleymane de l’ORTM.

C’est la candidature du journaliste Alassane Souleymane qui a créé la surprise car personne ne s’y attendait bien qu’il soit un grand fan du sport en général et du football en particulier.

Cependant, il dispose d’énormes potentialités pour être président de la Fédération Malienne de Football pour avoir été le président de la Commission medias de cette même fédération il y’a quelques années. Alassane Souleymane est titulaire d’une Maîtrise en communication obtenue au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) de Dakar. Il a occupé plusieurs postes de responsablité. Il est depuis octobre 2016, conseiller technique à la Primature, chef de la cellule de Communication et des nouvelles technologies à la Primature. Avant d’occuper ce poste, il a été de mai 2016 à octobre 2016, Chargé d’études au Centre d’Informations Gouvernementales (CIGMA), Conseiller Technique chargé des Médias et de la Communication au Ministère de la Communication de Janvier 2013 à Octobre 2015. Il fut aussi Chargé de mission au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation de Juillet 2012-Janvier 2013 et au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire.

A l’ORTM, il a occupé également des postes de responsabilité. Il y a été successivement, Rédacteur en chef adjoint du journal parlé en français, Chef de Division, Directeur de la Radio Chaine II, Rédacteur en chef du journal parlé etc. Sa grande passion pour le sport en général et le football en particulier a commencé depuis 1996 lorsqu’il était journaliste-reporter au journal sportif « Match » de Bamako.

Juste après avoir déposé son dossier de candidature, Alassane Souleymane a annoncé la nouvelle sur sa page facebook avec un message de reconnaissance à l’endroit de ceux qui lui ont porté leur confiance pour cette mission. En cas de victoire, il conduira la destinée du football malien à travers une équipe de 20 personnes dont 4 femmes.

« Ces hommes et femmes, en décidant de se mettre sur une liste derrière ma modeste personne, entendent surtout faire écho d’un malaise général dans la marche de notre football émaillé depuis 2002 par des crises chroniques. Un seul fait est évocateur : depuis 2002, aucun comité exécutif n’a pu faire deux mandats successifs », a expliqué Alassane Souleymane. Avant d’ajouter « nous, sommes soucieux du devenir des footballeurs maliens au talent incontournable, des supporters maliens à la passion inégalée, des dirigeants et partenaires financiers généreux dont les investissements colossaux s’évanouissent comme dans le vent, des techniciens du football à la doctrine recherchée. Tout ce monde a besoin, pour s’épanouir, d’un environnement apaisé, réconcilié et d’une famille du football malien unie face aux objectifs communs de résultats brillants en Afrique et dans le monde ».

Selon lui, le football malien a besoin d’unité dans la vision, d’aller très vite au professionnalisme, d’une culture du management, du marketing, d’une politique de développement du football inclusif et de véritables projets innovants.

Un message qui a attiré l’attention des fans du football malien dont certains n’ont pas hésité à l’encourager et à lui exprimer leur soutien.

A noter que le président sortant, Boubacar Baba Diarra n’est pas candidat à sa propre succession. Il a créé la surprise générale en renonçant à cette course lors de l’Assemblée Générale extraordinaire de la FEMAFOOT tenue le 24 juillet dernier.

M. Dolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here