Journée Africaine de la Décentralisation et du développement local : L’implication des jeunes dans la gouvernance locale en Afrique est au centre des débats

Le Mali à l’instar des autres pays africains, a célébré la Journée Africaine de la décentralisation et du développement local. La commémoration de cette journée au Mali a été rendue possible grâce aux efforts du gouvernement et de la Coopération Allemande GIZ.

La salle de conférence du centre de formation des collectivités locales a abrité la cérémonie de lancement des activités de cette journée. La cérémonie en question était placée sous le haut patronage du Ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale, Alhassane Ag Moussa. Pour la cause, le ministre avait à ses côtés, le Maire de Kati, le représentant des Partenaires Techniques et Financiers, le directeur du PADRE et le président de l’Association des municipalités du Mali.

Dans son discours de bienvenue, le Maire de Kati a salué cette initiative qui selon lui permet de rapprocher tous les acteurs de la décentralisation afin de mesurer le chemin parcours et corriger les insuffisances. Le représentant des partenaires Techniques et Financiers dans son allocution a affirmé qu’il est bien juste de célébrer cette journée de la décentralisation à juste titre que la décentralisation au niveau africain à un défi commun et que beaucoup de pays africains ont le problème de retard dans l’effectivité de la décentralisation, donc il est mieux de faire face à ce défi ensemble qu’individuellement.

Le Ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité Locale, Alhassane Ag Moussa a cité dans son discours d’ouverture quelques résultats encourageants enregistrés par le Mali dans le cadre de la décentralisation. Selon le ministre, sur la seule période allant de 2013 à 2017, les investissements réalisés par les collectivités territoriales sous leur maitrise d’ouvrage se chiffre à 11465 projets d’infrastructures et d’équipements collectifs, pour un coût global de l’ordre de 66 milliards de francs FCFA.

Ces réalisations illustrent l’engagement du Président de la république, SEM Ibrahim Boubacar KEITA et le gouvernement à faire de la décentralisation le moteur de développement local et régional.

Les activités de cette journée à commencé par la présentation de la Charte Africaine sur les valeurs et principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local par le Directeur du PADRE, François Menguelé qui dans son intervention a parlé de la définition, des objectifs et valeurs de cette charte.

Deux panels ont regroupé les participants afin de mieux comprendre les dimensions du développement local. Le premier panel a regroupé des participants autour de la participation de la jeunesse africaine à la gouvernance locale et le deuxième a regroupé également des participants autour des questions de l’économie numérique qui constitue de nos jours un véritable moteur du progrès socio-économique des jeunes en Afrique.

Cette journée que le Mali célèbre pour la deuxième fois, après l’édition de 2016 permet aux acteurs intervenants dans le processus non seulement de faire le bilan des actions réalisées en matière de décentralisation et du développement local, mais aussi d’instaurer un cadre de réflexion sur la problématique de la mise en oeuvre des politiques.

Pour les acteurs, cette journée a été l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru pour mieux situer les enjeux et défis du moment et esquisser les perspectives d’approfondissement de la décentralisation à court et moyen termes. Les recommandations issues de cette journée seront transmises à qui de droit afin d’améliorer de façon significative les actions du processus de décentralisation au Mali.

Fsanogo/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here