Notions de base du Rotary: Le Club Bamako Avenir renforce les capacités de ses membres

Le Rotary Club Bamako Avenir a organisé, le samedi 5 Août 2017, un atelier d’informations et d’échanges avec une trentaine de ses membres y compris les nouveaux postulants et les invités sur les fondamentaux du Rotary International. La session de formation qui a eu pour cadre le CFD (Centre de formation pour le développement) a enregistré la présence du président du Rotary Club Bamako Avenir, Nouhoum Diall, des facilitateurs de ladite formation, Saïdou Touré et Sidiki Kéïta.

Une demi-journée durant, les participants ont vu leurs capacités renforcées sur la connaissance des notions de base du Rotary International notamment, l’historique du Rotary, la création de son club, son but, ses domaines d’actions, ses valeurs fondamentales et le droit et le devoir de ses membres. Selon le président du Club, Nouhoum Diall le thème retenu pour le Rotary pour 2017 – 2018 est «l’Rotary, un impact réel».

Cependant, il convient de noter que le Rotary est l’une des plus grandes organisations mondiales qui œuvre pour le progrès de l’humanité. Créé en 1905 à Chicago, le mouvement compte actuellement plus d’un million et demi de membres et 35000 Clubs à travers le monde. Depuis 1928, expliqua les facilitateurs, la Fondation Rotary coordonne ses programmes éducatifs et humanitaires à l’échelon mondial. Pour Saïdou Touré, un Rotary Club est un regroupement de responsables professionnels qui ont décidé de servir les autres dont on appelle «Club service». Selon lui, le Rotary est en pleine croissance et ses membres mettent en commun leurs ressources et leurs talents pour aider leur collectivité.

A ce titre, a-t-il dit, l'engagement de l'organisation pour cet idéal s'exprime pleinement dans sa devise : «Servir d'abord». A l’en croire, l’objectif du Rotary est de cultiver l’idéal de servir auquel aspire toute profession honorable et, plus particulièrement, s’engage, entre autres, à mettre à profit les relations et les contacts pour servir l’intérêt général ; observer des règles de haute probité dans l’exercice de toute profession ; appliquer l’idéal de servir dans la vie privée, professionnelle et publique ; faire progresser l’entente entre les peuples, l’altruisme et le respect de la paix par le biais de relations amicales entre les membres des professions, unis par l’idéal de servir.

Selon M. Touré, le Rotarien se pose le critère des quatre questions avant d’entreprendre toute action qui constitue un guide pour son environnement personnel et professionnel à savoir : Est-ce vrai ? Est-ce juste ? Est-ce source de bonne volonté et d'amitié ? Est-ce équitable et bénéfique pour chacun ? Pour sa part, Sidiki Kéïta a relevé que les valeurs fondamentales du Rotary représentent les lignes directrices de la culture de l’organisation qui guident les priorités et les actions de ses membres. «Les valeurs constituent un élément de plus en plus important de toute planification stratégique car elles déterminent la direction future de l’organisation.

Il s’agit notamment de l’action, la camaraderie, la diversité, l’intégrité et le leadership», a-t-il indiqué. Avant de rappeler les domaines d’interventions majeurs pour lesquels le Rotary mène de nombreuses actions de natures différentes, toujours au service des autres. Il s’agit, selon lui, de la prévention de l’illettrisme ; des actions humanitaires ; de la lutte contre la polio (PolioPlus) et la jeunesse. Rappelons que le Rotary a créé le Rotaract (pour les 18 – 30 ans). Ces Clubs sont destinés aux jeunes qui souhaitent s’engager sans attendre au service des autres. Ces derniers organisent principalement des actions humanitaires, au niveau local comme à l’international.

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here