Relation médias-forces de défense et de sécurité : Briser le climat de méfiance

Du 10 au 12 août 2017 s’est tenu à Ségou l’atelier de formation des journalistes sur les « enjeux de la communication de défense en période de crise : rôle et responsabilité des médias ». Aux termes de ces trois jours de travaux, l’objectif était de restaurer un climat de confiance pour un meilleur traitement des informations.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants, général de brigade Salif Koné. Après des communications sur les thèmes tels que la Loi d’orientation et programmation militaire ; la communication de défense : défis, enjeux et contraintes opérationnels ; la gestion de l’information militaire en temps de crise ; la politique de l’intégration ; rôle et responsabilité sociétale du journaliste ; crise malienne : les médias, acteurs de paix ou d’insécurité. Des recommandations ont été formulées par les participants pour améliorer davantage la relation entre forces de défense et de sécurité et les journalistes et renforcer leur connaissance sur la communication de défense.

Il s’agit de renforcer la collaboration entre les hommes de médias et les institutions de la défense et de la sécurité, encourager le libre accès aux informations de défense et de la sécurité, éviter la démoralisation des troupes, ….

Le secrétaire général du MDAC, général de brigade Salif Koné, a salué l’engagement des participants à accompagner les forces armées et de sécurité, tout en les invitant à faire bon usage des connaissances acquises lors de cette formation.

Au nom des participants, Fakara Fainké a remercié le MDAC et la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) pour cette initiation qui a permis de les édifier davantage sur le rôle qu’ils doivent jouer en période de crise.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here