Tribune : Le Mali va mal !

Ici, il n’y a pas d’échec. On gagne toujours.

Où est l’entente quand le prince du Mandé se considère comme le seul propriétaire légitime de la maison commune ? L’exercice du pouvoir rend fou décidément dans mon pays bien aimé.
Oui, le train de l’histoire est en marche. Il dira que le Mali est un pays spécial…
Quel Mali allons-nous léguer aux futures générations? Un pays divisé?

Le chef d’orchestre anime le “show», rappelle le passé glorieux du Mali, menace et défie tous ceux qui estiment que le pays est au bord de l’implosion. Aujourd’hui, il n’est un secret pour personne que le Mali est malade. Malheureusement, le médecin est à la fois incompétent et incapable.
Pire, le pouvoir veut faire croire au citoyen peu averti que la paix tant clamée, proclamée et réclamée se trouve aujourd’hui dans une révision constitutionnelle .Quelle démagogie !

Le Mali va mal, ayons le courage de le dire sinon le réveil sera brutal. Où est la gouvernance vertueuse promise aux Maliens ? Où sont les 200.000 emplois promis à la jeunesse du Mali ? Le pouvoir a créé un seul grand emploi : Karim Keita.

Bravo, c’est cela ” le Mali d’abord” !

Au-delà de la révision constitutionnelle, c’est la gouvernance même de IBK qui est décriée. Le peuple se réveille pour dire qu’il a été trahi et qu’on lui a menti. Au lieu de chercher à comprendre et à décrypter le message, le pouvoir montre ses muscles, comme pour dire, la force c’est moi. Et au même moment il caresse dans le sens des poils les groupes armés. Quel paradoxe ! Où va le Mali ?

Chers compatriotes, le drame du Mali est connu de tous : absence de leadership et une crise de gouvernance. Tout le reste n’est que littérature.

Révision constitutionnelle ? C’est pour amuser la galerie et divertir le peuple. Oui, c’est tout simplement du folklore à l’image de régime brouillon et informel !

Les priorités encore une fois sont ailleurs.

Mohamed Attaher Halidou

Journaliste à Africable Télévision

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here